Une tonne de charcuterie saisie à Aullène en Corse du sud

La détection d'un cas de Trichinellose a entraîné la saisie et la destruction d'une quantité massive de produits douteux.

C'est la plainte d'une consommatrice, atteinte de Trichinellose, une maladie parasitaire donnant de fortes fièvres, qui a conduit les services de l'Etat à cette saisie massive de charcuterie.

Le 30 avril dernier, une inspection a été menée par les services de la DDCSPP dans une unité de production implantée dans le village d'Aullène. Il semblerait que les conditions de traçabilité n'étaient pas réunies et qu'une bonne partie des produits transformés provenaient de porcs tués en dehors d'un abattoir agréé.
Par principe de précaution, la législation prévoit que la production non tracée soit saisie et retirée du circuit alimentaire.

Ce jeudi 7 mai, les services de la DDCSPP, appuyés par la gendarmerie,ont donc procédé à la saisie de plus d'une tonne de charcuterie, d'une valeur marchande estimée à plus de 50 000 euros, qui va être détruite.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité