En Corse, les métiers de la mer se développent et le secteur recrute

La filière des métiers de la mer est mise à l’honneur cette semaine. Les entreprises du nautisme emploient 2 600 salariés en Corse, et plusieurs formations sont proposées dans les établissements insulaires.À l'Ile Rousse, le lycée de Balagne propose un bac professionnel maintenance nautique.

Par France 3 Corse ViaStella

Stéphane Clemot a une mission. Celle de développer la filière nautique en Corse. La principale difficulté qu'il rencontre, c’est de trouver des personnels compétents pour répondre à la demande des entreprises.

Car entre 2008 et 2017, le nombre de salariés du secteur a été multiplié par deux. Mais quels sont les profils les plus demandés ? « Globalement, en premier, ce sont des agents de maintenance avec des compétences diverses : électricité, mécanique, composite, des mécaniciens marins. Maintenant commence à se dessiner une demande sur des commerciaux. Ce qui est assez rassurant, parce que quand on commence à se poser la question en tant que chef d’entreprise à recruter du commercial, ça veut dire que l’activité se développe », indique-t-il.

Opportunités d’emploi nombreuses


Aujourd'hui, la Corse compte 540 entreprises du nautisme. Un secteur en pleine croissance, mais méconnu. Alors, comme ce mardi après-midi au pôle emploi d'Ile Rousse, le chargé de mission anime des ateliers pour présenter les métiers de la filière.

À terre ou en mer, de loisir ou de commerce, les opportunités d'emploi sont nombreuses. « Les métiers sont tellement variés qu'il y a forcément aujourd'hui des demandeurs d'emploi qui correspondent au profil recherché par les employeurs. Et d'autres demandeurs d’emploi ont du potentiel, mais auront peut-être besoin d'une formation adaptée », explique Christelle Savelli, directrice de l'agence Pôle Emploi à Ile Rousse.



Formation unique en Corse


Ces élèves de première devraient être diplômés l’année prochaine. Ils ont choisi de passer un Bac professionnel maintenance nautique en trois ans, comme Thomas, passionné. « Sans diplôme, je crois que je n'aurais pas eu autant de portes ouvertes. J’ai appris jeune à faire de la mécanique. Ça m’a plu surtout dans les bateaux parce que c’est un truc où on ne peut pas tout savoir », précise le lycéen.

Leur formation, au lycée de Balagne, est la seule de Corse. Pourtant, ils sont surtout balanins. « Ces dernières années, on ressent davantage un recrutement local que régional, ce qui nous désole un petit peu. Il nécessite de notre part que nous allions faire des campagnes d’information sur cette filière présente chez nous », souligne Hélène de Meyer, proviseur du lycée de Balagne.

Autre possibilité envisagée par le lycée : profiter de l'atelier pour organiser des formations professionnelles pour adultes.


Sur le même sujet

Tema pêche : découverte des techniques et de l’environnement grâce à un guide professionnel

Les + Lus