La Corse touchée par un épisode de pollution aux particules fines

Un épisode de pollution aux particules fines touche la Corse et engendre une qualité de l'air "médiocre", en particulier en Corse-du-Sud. 

Épisode de pollution aux particules fines, Ajaccio, juin 2019
Épisode de pollution aux particules fines, Ajaccio, juin 2019 © Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP
L'association Qualitair Corse, chargée de la surveillance de la qualité de l'air sur l'île, indique qu'un flux de Sud apporte ce mardi des particules fines PM10.  Sur une échelle de 1 (très bon) à 10 (très mauvais), l' indice de la qualité de l'air est de 5 pour la zone de Bastia, "moyen", et de 7 pour la zone d'Ajaccio, "médiocre".
Qualité de l'air en Corse mardi 10 novembre 2020
Qualité de l'air en Corse mardi 10 novembre 2020 © Qualitair Corse
Qualitair Corse préconise d'éviter les écobuages, de limiter les sorties et les efforts physiques. 

La situation reste la même pour la journée de mercredi en Corse-du-Sud tandis qu'elle s'aggraverait en Haute-Corse, avec un indice de 6, "médiocre", selon les prévisions de Qualitair.

Pollution de l'air et Covid19

Selon une étude parue dans la revue Cardiovascular Research en octobre dernier, respirer un air pollué pourrait accroître le risque de mourir du Covid19.

Les scientifiques ont en effet chercher à connaître la part de mortalité due au Covid19 que l'on peut attribuer à une exposition à long terme aux particules fines.

Selon leurs estimations, 15% des décès dans le monde dûs au Covid19 pourraient être attribués à cette pollution. En France, il s'agirait de 18% des décès.

Si aucune relation de cause a effet directe n'a été établie, les scientifiques estiment que la pollution de l'air est "un facteur important" et "aggravant" de la comorbidité.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement