Covid-19 en Corse : des médecins appellent Olivier Véran à accélérer encore plus la vaccination sur l'île

Près de vingt professionnels de santé en Corse ont appelé, dans une tribune adressée au ministre de la Santé, Olivier Véran, à accélérer un peu plus la vaccination insulaire. L'objectif : "atteindre à terme une immunité collective", alors que la période estivale se profile.

Illustration. Un collectif de professionnels de santé corses appellent à accélérer la vaccination sur l'île avant la période estivale.
Illustration. Un collectif de professionnels de santé corses appellent à accélérer la vaccination sur l'île avant la période estivale. © Lionel Vadam/MaxPPP

Une petite vingtaine de professionnels de santé corses appellent le ministre de la Santé, Olivier Véran, à une campagne de vaccination "accélérée et généralisée" en Corse, dans une tribune adressée ce jeudi 6 mai.

Parmi les co-signataires de cette lettre, figurent des médecins généralistes, des urgentistes, des présidents d'unions représentatives ou encore des médecins anesthésistes et réanimateurs.

Tous ont adressé une lettre, ce jeudi 6 mai, au ministère de la Santé pour accélérer la vaccination sur l'île. Malgré le récent élargissement de la vaccination, les professionnels insultaires veulent aller encore plus loin. L'objectif : "vacciner l'ensemble de la population adulte avant la saison estivale".

Encore plus de doses

En Corse, deux centres ont déjà ouvert la vaccination aux plus de 18 ans, depuis fin avril. Mais ce que demandent les médecins, c'est avant tout un plus grand nombre de doses : "La population insulaire est évaluée à 358 000 Habitants, dont 286 000 âgés de plus de 18 ans. Compte tenu que 100 000 personnes ont reçu ce jour la 1 ère dose, nous estimons qu’il reste moins de 200 000  personnes à vacciner, soit 400 000 doses pour 2 injections."

Le document poursuit : "Les efforts de vaccination devront représenter 40 000 doses hebdomadaires, le rythme actuel étant de 25 000 doses/semaine.  Efforts que nous pouvons assumer grâce à la mobilisation des professionnels de santé et à une large adhésion de la population. L’atteinte de cet objectif pourrait être facilité par la mise à disposition plus large des vaccins à ARN messager." C'est à dire les vaccins Moderna et Pfizer.

Vers une immunité collective en Corse ?

Sous couvert d’une organisation de la distribution et du stockage, les signataires espèrent vacciner ainsi "80% de notre population totale d’ici le mois de Juillet et atteindre à terme une immunité collective".

Une condition nécessaire pour alléger la pression hospitalière au moment de la période estivale : "Cela permettrait d’envisager l’avenir plus sereinement, compte tenu de notre isolement géographique, de nos structures hospitalières aux capacités d’hospitalisation contraintes et d’un capacitaire en lits de réanimation parmi les plus faibles de France (5 lits/100 000 habitants)."

Le communiqué précise que cette accélération de la vaccination ne doit pas se faire au détriment de la campagne au niveau national : "Cet élargissement de la vaccination ne devra en aucun cas impacter le calendrier vaccinal des patients les plus à risque de développer les formes graves de Covid19 ni celui des plus exposés et ce sur l’ensemble du territoire national."

Un objectif "réalisable"

Un des signataires de cette lettre, le médecin Laurent Carlini, estime que l'opération à leur portée : "C'est réalisable, je pense. D'une part, il y a une adhésion de la population à cette campagne de vaccination. Mais, les personnels de santé insulaires se sont mobilisés. Je pense à mes confrères médecins, aux infirmiers, aux pompiers, aux sages-femmes, aux pharmaciens... Tous les professionnels sont sur le qui-vive depuis le mois de janvier."

"Je pense que l'objectif est réalisable", ajoute le coordinateur du centre de vaccination Gravona. Depuis une dizaine de jours, les hospitalisations baissent sur l'île. Hier, elles étaient au nombre de 59. Neuf personnes étaient encore en réanimation suite à une infection au Covid-19.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19