Covid : les masques dans les écoles élémentaires de Corse, jusqu'à quand ?

La Haute-Corse et la Corse du Sud ne font pas partie des 47 départements où, lundi, le masque ne sera plus obligatoire dans les écoles. La raison invoqué, le taux d'incidence, qui doit être sous les 50 pour 100.000. La Haute-Corse affiche un taux de 40,05. Et pourtant...

Ca s'est joué à presque rien.
Jeudi 30 septembre, le Journal officiel publiait la liste des 54 départements qui devront, lundi 4 octobre, continuer à imposer le port du masque aux enfants dans les écoles élémentaires. Et dans cette liste figurent la Corse-du-Sud et la Haute-Corse. 

La raison de ce maintien des mesures sanitaires, "une circulation élevée de l'épidémie" de Covid.

Pour estimer cette circulation, comme il est d'usage depuis de nombreux mois, les Agences régionales de santé se sont référées au taux d'incidence. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, l'a expliqué. Pour que les élèves du CP au CM2 soient dispensés de masque, il faut que ce taux "se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants" durant cinq jours consécutifs. 

La Haute-Corse sous les 50

Les chiffres donnés par le site data.gouv.fr dévoilent néanmoins un taux d'incidence en baisse pour la huitième semaine consécutive en Corse. Mais ce ce n'est pas le taux d'incidence par région, que regarde le gouvernement, mais le taux par département. Et dans le domaine, si la Corse-du-Sud affiche 60,95 cas, la Haute-Corse, elle, est déjà en-deçà des 50, avec un taux de 40,05 pour 100.000. Il est donc étonnant que le département du nord de l'île reste soumis à la mesure sanitaire du masque dans les écoles élémentaires. Il faudra attendre lundi, et la réouverture des administrations, pour connaître la raison de cette décision.

On peut imaginer que la chute rapide des statistiques, dans le département, n'ait pas permis de prendre en compte ce passage sous les 50 dans les délais nécessaires pour l'annonce. La semaine dernière, le chiffre était largement supérieur à 60 %. Il a baissé de 34,23 % en sept jours. Difficile alors de satisfaire aux cinq jours consécutifs demandés par le gouvernement...

Si c'est bien la raison, ça laisse espérer, hormis inversion subite de la courbe, qu'il en soit fini des masques pour les élèves de cours élémentaire de Haute-Corse, et peut-être de Corse-du-Sud, avant les vacances de la Toussaint... 

D'autant que ce ne sont pas les seuls chiffres rassurants sur l'île. Le taux de dépistage, en semaine glissante, recule de 7 %. Le taux de positivité, enfin, est passé sous les 1 %. (0,9 % contre 1,2 %). Santé Publique France conclut son bulletin en soulignant que, "en semaine 38, l'amélioration de la situation continue dans les deuxs départements de l'île". 

Les élèves de Corse relativement épargnés par l'épidémie

Qu'en est-il de la siuation dans les établissements scolaires de l'île, concernés au premier chef, puisque c'est eux qui pourraient bénéficier d'un allègement des mesures sanitaires ? Là encore, la situation semble sous contrôle. 

L'ensemble des 47 collèges et lycées de Corse proposent un parcours vaccinal à leurs élèves. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société rentrée scolaire éducation