Covid19 en Corse : faute de foires, les artisans d'art affichent des pertes d'au moins 50 %

En 2020, une seule foire a été organisée en Corse suite à l'épidémie de Covid19. Une catastrophe pour les artisans d'art pour qui ces événements représentent souvent leur seul lieu de vente.

ILLUSTRATION - Chaque année, la foire de Bocognano attire près de 20.000 visiteurs.
ILLUSTRATION - Chaque année, la foire de Bocognano attire près de 20.000 visiteurs. © Boris Sabin / AFP

Jean-Claude Mondoloni est artisan potier. Pendant plus de 40 ans, en plus de son atelier, il a écumé les foires et les journées de l'artisanat partout en Corse.

À 69 ans, s'il précise bientôt prendre sa retraite, le potier continue à exposer dans certaines foires de la fédération des foires rurales agricoles et artisanales de Corse (FFRAAC). Mais l'année dernière, Covid19 oblige, Jean-Claude Mondoloni n'est sorti qu'une fois de son atelier. "Je suis allé à celle de Filitosa, mais c'est Bocognano qui est la plus importante pour nous. Elle représente 10 % de notre chiffre d'affaires sur l'année", regrette le potier.

Comme lui, de nombreux artisans d'art ont été privés de ces rassemblements annuels. Conséquence : tous enregistrent un manque à gagner colossal. "Ils ne s'y retrouvent pas et à minima, c'est 50 % de leur chiffre d'affaires qui disparaît dans la mesure où il n'y a plus de foires organisées en saison estivale à cause du Covid19. La réouverture devient vitale ", explique Patrick Pianelli, directeur économique de la chambre d'artisanat et des métiers de Corse et président de la foire des couteliers de Cuttoli.

Les organisateurs toujours dans l'incertitude

Et cette année encore, la situation est incertaine. Sur les 18 foires, membres de la FRAAC, huit pourraient se tenir si les organisateurs reçoivent l'aval des services de l'État. "C'est dramatique, car ces foires représentent un marché énorme, c'est un circuit court et c'est une valorisation immédiate pour les producteurs. Nous pensons à eux et c'est pour cela que nous nous donnons des objectifs de reprise le plus rapidement possible", soutient Achille Martinetti, vice-président de la FFRAAC.

Comme l'an passé, la foire de Filitosa est, pour l'heure, la seule maintenue les 31 juillet et 1er août prochain. Organisée en plein air, elle doit néanmoins répondre à un protocole sanitaire qui comprend notamment une distanciation entre les stands. Si en temps normal, le champ d'exposition peut accueillir jusqu'à 110 artisans et exploitants agricoles, la jauge est limitée à 90 depuis deux ans.

En Corse, 70 foires et marchés sont organisés chaque année durant la saison estivale.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foires fêtes locales événements sorties et loisirs artisanat économie covid-19 santé société