Création d'une ligne de car entre Bonifacio et Corte en septembre

La ligne de transport routier interurbain Bonifacio-Corte, dont la mise en service est prévue pour la rentrée de septembre, doit permettre de renforcer le maillage territorial des transports en commun dans le sud de l’île.
 

La vue du port de plaisance de Bonifacio depuis la citadelle.
La vue du port de plaisance de Bonifacio depuis la citadelle. © Julio PELAEZ - MaxPPP
Les étudiants et lycéens du sud de l'île finiront leur nuit dans le car. A partir de la rentrée scolaire en septembre, une nouvelle ligne de car interurbain reliera Bonifacio à Corte, chaque lundi, avec un retour le vendredi soir. Le départ sera très matinal et permettra notamment aux étudiants – mais pas que – de Bonifacio et des autres dessertes du sud de l’île (Figari, Porto-Vecchio, Aléria) de rejoindre Corte le lundi matin pour le début des cours.

Et si les tarifs n’ont pas encore été officialisés, on parle d’un ticket maximal de 30 euros pour un Bonifacio-Corte, et un échelonnage en cinq zones. Mais attention, ce tarif ne s’appliquera pas aux étudiants, qui bénéficient d’un aller-retour gratuit par semaine, comme pour les trajets en train.
 

Après avoir été votée à l’unanimité à l’assemblée de Corse, la proposition a été validée par la commission d’appel d’offres en début de semaine. La ligne de service public, assurée par un groupement de cinq entreprises insulaires, a été portée par Vanina Borromei, conseillère exécutive Femu a Corsica en charge des infrastructures de transports

"Les parents et les jeunes attendaient ça" - Jean-Charles Orsucci, maire de Bonifacio

Un projet "qui lui tenait à cœur", d’autant plus que la demande était forte. Le maire de Bonifacio Jean-Charles Orsucci, qui avait déjà demandé la création de ce type de ligne en 2012, n'a lui pas caché sa satisfaction. "Les parents et les jeunes attendaient ça, notamment en termes d’équité territoriale." Une ligne Bonifacio-Corte, qui était exploitée par une société privée, avait cessé par manque de rentabilité il y a une quinzaine d'années.
 
Et si la ligne ne proposera, pour le moment, qu’un aller-retour par semaine, la fréquence du trajet pourrait augmenter. "S’il y a un franc succès, on pourra moduler ou doubler la ligne", glisse Vanina Borromei, qui inscrit ce projet dans le renforcement du "maillage territorial" de l’extrême sud de l’île et espère à l'avenir "relier tous les autres territoires en souffrance". Et d’ajouter : "Notre politique est aussi fondée sur la multi-modalité : favoriser les transports en commun avec un caractère de développement durable."

Concrètement, douze dessertes sont programmées : Bonifacio, Figari, Sotta, Porto-Vecchio, Saint-Lucie de Porto-Vecchio, Solenzara, Prunelli-di-Fiurmorbo, Ghisonaccia, Aléria, Altiani et Corte (gare et centre). L’autocar pourra transporter près de 40 personnes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports transports en commun économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter