Les Crucette, une tradition religieuse qui demande de la préparation

Dimanche, les Rameaux marqueront le début de la Semaine Sainte. Singularité corse toujours très populaire parmi les fidèles, les crucette en palmes. Elles sont bénies avant la messe puis placées dans les maisons ou les voitures en guise de porte-bonheur. Une tradition qui demande de la préparation.

Un crucifix géant à l'entrée d'un supermarché. Depuis quelques années, avant le dimanche des Rameaux, les étals proposant des crucette se multiplient. Pour une palme tressée, il faudra débourser quatre euros. La tradition religieuse est également devenue commerciale.

Mais apparemment, les clients ne se bousculent pas. « Parfois, on nous reproche de vendre trop cher, parce que d’un côté, on ne se rend pas compte du travail que ça demande. Mais c’est vrai que par fois, on nous fait la réflexion : ‘Oui, c’est vrai que c’est un peu cher’ ou ‘Parfois à l’église, on nous les donne’. Après, comme on dit, tout travail mérite salaire », estime Jean-Mathieu Guazzelli, fabricant de crucette.

Mais les incontournables crucette, c'est encore dans les églises qu'on les fabrique. À Patrimonio, les élèves du catéchisme sont mis à contribution et apprennent consciencieusement les techniques de conception.



« Protéger le chrétien toute l’année »


Souvent, les Rameaux sont fabriqués avec du buis ou de l'Olivier. Mais en Corse, par tradition, on utilise des palmes. « Au début on ne comprend pas trop, mais après, dès qu’on sait le faire, c’est facile. Moi, je pense que c’est important d’être là, parce que si y a personne qui nous enseigne le savoir, ça va se perdre », souligne un jeune garçon.

Aujourd’hui, la création de crucette n’est pas juste un atelier pratique. Les confrères de Patrimonio sont là pour enseigner aux enfants du village la signification des Rameaux.

Le début de la Passion du Christ. « Pour symboliser l’entrée de Jésus dans Jérusalem, autour des palmes, autour de l’olivier. On présentera ça le jour de la messe pour les faire bénir, pour protéger le chrétien toute l’année », précise André Dominici, confrère de San Martinu.

Les Rameaux, ce dimanche, est le point de départ de la semaine sainte. Un moment majeur de l'année religieuse en Corse. Et une tradition qui n'est pas prête de disparaître, puisqu’apparemment, la relève est assurée.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société tradition sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter