Déconfinement, mode d’emploi : ce qui est permis ou pas entre le 19 mai et le 9 juin

Publié le Mis à jour le

Après plus de six mois de fermeture, les terrasses réouvrent ce mercredi 19 mai en Corse comme partout en France. Masques, jauges, couvre-feu, cinéma, magasins... On fait le point sur ce qui est permis ou non jusqu'au 9 juin. 

Un avant-goût de liberté. Après six mois de fermeture, les clients heureux ont réinvesti les terrasses des cafés et restaurants en Corse. Ce mercredi 19 mai marque l'allègement d'un certain nombre de restrictions suivant la deuxième étape du calendrier de déconfinement annoncé par le gouvernement. On fait le point en détail sur ce qui est autorisé ou non jusqu'au 9 juin. 

  • Terrasses et restaurants

Retour des petits cafés et des pressions bien fraiches en terrasse dès ce mercredi. Cette réouverture concerne uniquement les terrasses extérieures avec une limitation de 50% de la capacité d'accueil des établissements de plus de 10 tables. Six personnes maximum sont autorisées par table.

Les restaurants doivent placer "une séparation visant à prévenir les projections entre les tables, au moyen par exemple d’une paroi, d’un panneau, d’un paravent, d’une jardinière, à hauteur de la personne assise", précise le protocole sanitaire du gouvernement

Le masque reste obligatoire dès l'âge de 11 ans lors des déplacements et au moment de la commande, avant le service des plats ou des boissons et lors du paiement. 

Le protocole précise qu'il est interdit de consommer debout en terrasse. Les clients sont autorisés à entrer à l'intérieur de l'établissement pour aller aux toilettes.

Pour accompagner l'ouverture des terrasses, la ville de Bastia a procédé à plusieurs aménagements de son espace public. Dès ce mercredi, le Vieux-Port devient partiellement piéton chaque soir à partir de 18h. Le quai Albert Gillio et le parking du Pouillon restent accessibles aux véhicules.

La rue des Zéphyrs passe entièrement piétonne tous les jours à partir de 11h.

Enfin, l'allée des bars de la place Saint-Nicolas et ses terrasses sont aménagées "afin de maintenir un accès aux piétons à la promenade ombragée"

  • Couvre-feu et attestations

Le début du couvre-feu passe de 19h à 21h, jusqu'à 6h du matin. Pour se déplacer en dehors de cette plage horaire, une nouvelle attestation est disponible sur le site du gouvernement. Cliquez ici pour la retrouver

  • Commerces

Les commerces sont autorisés à rouvrir, tout comme les marchés couverts, avec une jauge de 8m2 par client. En extérieur, la jauge est de 4m2

  • Musées, cinémas, théâtres

Les musées et les monuments réouvrent suivant la même jauge de 8m2 par visiteur. Quant aux cinémas, théâtres, salles des fêtes ou chapiteaux, une limitation de 35% de l'effectif est mise en place avec un maximum de 800 personnes par salle.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a précisé qu'il était interdit de consommer des confiseries dans les salles de cinéma. Il n'est pas encore possible de chiper du pop-corn dans le pot de son voisin.

Les bibliothèques maintiennent une jauge de 8m2 par visiteur et d'un siège sur deux en configuration assise. 

Les parcs zoologiques en plein air rouvrent leurs portes avec une limitation de 50% de l'effectif. Concernant les parcs à thème, les attractions restent fermées jusqu'au 9 juin. Idem pour les fêtes foraines.

  • Festivals, casinos, discothèques

Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits (contre 6 jusqu'à présent), sauf visites guidées.  Les salons et foires d'exposition restent interdits.

Les festivals de plein air sont autorisés assis avec une jauge maximale de 35% et jusqu'à 1.000 personnes. 

Pour les casinos, une jauge de 35% est mise en place. Sont autorisés uniquement les jeux sans contact.

Les discothèques sont maintenues fermées et non pas de perspective de réouverture pour l'instant.

  • Lieux de culte, mariages, pacs

Les portes des lieux de culte et des mairies sont à nouveau ouvertes avec un placement sur 3 en quinconce entre chaque rangée. Quant aux cérémonies funéraires, elles sont autorisées avec une limitation de 50 personnes. 

  • Enseignement

Les cours en enseignement supérieur peuvent reprendre en présentiel avec une jauge de 50% de l'effectif.  

Les cours reprennent au conservatoire pour tout le monde. En école de danse, les cours reprennent pour les mineurs mais pas pour les majeurs non-prioritaires. 

  • Sport

Les gymnases, piscines couvertes ou tout autre établissement sportif couvert sont de nouveau autorisés à accueillir le public prioritaire comme les scolaires, et les spectateurs (35% de l'effectif, jusqu'à 800 personnes assises). 

En plein air, les activités sportives sont permises dans la limite de 10 personnes, uniquement pour les sports sans contact. 

Les compétitions peuvent reprendre pour les pratiquants amateurs dans la limite de 50 participants (sports sans contact également). 

Enfin, pour les établissements sportifs extérieurs comme les stades, ils peuvent à nouveau accueillir les pratiquants prioritaires et les spectateurs à 35% du nombre habituel et jusqu'à 1.000 personnes assises. 

  • Port du masque

Le port du masque reste obligatoire, à quelques exceptions près. En Haute-Corse, un arrêté du 3 mai précise que sont exemptées les personnes "pratiquant des activités sportives sur l’ensemble de la voie publique et dans les espaces ouverts au public des communes de Bastia et Corte". Et ce jusqu’au lundi 3 juin inclus.

Invité sur BFMTV lundi, le ministre de la Santé Olivier Véran est resté prudent sur cette question tout en laissant apparaître une lueur d'espoir : "Si vous êtes seul ou quelques-uns dans un très grand espace, très aéré comme une plage, une montagne, une forêt, un parc, une rue déserte, on doit pouvoir être rapidement amené à revenir sur cette mesure."

  • Télétravail

En entreprise, le protocole sanitaire n'évolue que légèrement à partir de ce mercredi. Les nouvelles recommandations du Haut conseil en santé publique encouragent l'aération des bureaux, la vaccination et les autotests en entreprise. 

Le télétravail reste à 100% pour les métiers qui le permettent avec la possibilité de revenir un jour par semaine sur site pour ceux qui le souhaitent, en accord avec l'employeur. 

  • Tourisme

Attablé à la terrasse des Deux Magots à Paris ce mercredi, le secrétaire d'État chargé du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, s'est prononcé au sujet pass sanitaire européen. Il devrait rentrer en vigueur "en principe le 26 juin pour l'Europe entière", a-t-il déclaré au micro de Sud Radio.

"Les Européens devront montrer leur test négatif, ou qu'ils sont immunisés ou qu'ils sont vaccinés. C'est ou, ou, ou." Jusqu'au 9 juin, les voyages touristiques à l'étranger restent interdits au-delà de l'Europe sauf motif impérieux.

Depuis la fin de la règle des 10 kilomètres, les touristes ont réinvesti la Corse, pour le plus grand bonheur des uns, ou le malheur des autres. L'obligation de réaliser un test PCR avant de débarquer, par voie aérienne ou maritime, reste de mise.