Déconfinement. Rassemblements de moins de 10 personnes, plages, attestations : ce qu'on peut faire (ou non) dès ce lundi

La carte sanitaire du déconfinement mise en ligne par le gouvernement le 11 mai. / © Gouvernement
La carte sanitaire du déconfinement mise en ligne par le gouvernement le 11 mai. / © Gouvernement

Les principales mesures du plan de déconfinement sont désormais connues. Les membres du gouvernement ont donné précisions sur ce qui nous attend dès le 11 mai, notamment pour les départements classés vert, comme la Corse-du-Sud et la Haute-Corse.

Par Pauline Sauthier

On connaissait les principales mesures pour les départements classés rouge ou vert. Ce jeudi, les ministres ont apporté davantage de précisions :
  • On pourra se déplacer jusqu'à 100 km à vol d’oiseau à partir de son lieu de résidence habituel. Un simple justificatif de domicile suffira en cas de contrôle. On pourra dépasser cette zone à condition de : rester dans son département ou justifier d’un motif professionnel ou familial impérieux. Une nouvelle attestation sera publiée.
  • Dans les transports en communs et dans le gares, le port du masque sera obligatoire pour les plus de 11 ans sous peine d’amende de 135€.
  • L’offre de trains sera réduite pour les transports interrégionaux.
  • Les restrictions aux frontières françaises sont prolongées jusqu’au 15 juin et celles de l’espace Schengen « restent fermées jusqu’à nouvel ordre », selon Christophe Castaner. La mise en quatorzaine à l’arrivée en France « ne seront pas appliquées à l’intérieur de l’espace européen ».
  • Des tests seront systématiquement proposés aux personnes présentant des symptômes de Covid-19. Les personnes malades seront incitées à s’isoler et à identifier les " personnes contact "à qui elles suraient pu transmettre la maladie. Les personnes contact devront aussi se faire tester et s’isoler. Il sera possible d'être confiné dans un lieu autre que le domicile familial, comme un hôtel. Pour plus de précisions sur cette mesure, lire notre article sur le plan de déconfinement en Corse.
  • "Nous avons 80 à 85% des 50 500 écoles de France qui ont déclaré ouvrir la semaine prochaine, a indiqué le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Nous aurons donc un peu plus d'un million d'élèves qui reviendront dans leurs classes et il y aura pour les accueillir environ 130 000 professeurs."
  • Pour les plages et les lacs, "la règle générale reste la fermeture", a indiqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner mais les préfets pourront décider de les ouvrir sur proposition des maires, à condition que les règles sanitaires soient respectées.
  • Il n'y aura pas de déconfinement dans les Ehpad le 11 mai, a indiqué Olivier Véran. Il a par ailleurs annoncé une prime pour "tous les personnels des Ehpad".
  • Il n'y aura pas de confinement obligatoire pour les personnes vulnérables. Ces personnes sont toutefois appelées à respecter des règles de prudence très strictes face au coronavirus.
  •  Les entreprises qui ont fermé pendant le confinement exonérées de charges patronales. 
  • Les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 en France "pourront rouvrir" le 11 mai "en accord avec les préfets, sauf en Ile-de-France", a déclaré Bruno Le Maire.
 
La carte sanitaire du déconfinement présentée le 7 mai par Olivier Véran.
La carte sanitaire du déconfinement présentée le 7 mai par Olivier Véran.


 "Cette carte articule les trois indicateurs de circulation du virus, de tension hospitalière et de capacité de couverture des besoins en tests, a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran. Tous les départements de quatre régions restent en rouge : Ile-de-France, Hauts-de-France, Bourgogne Franche-Comté et Grand Est." Le département de Mayotte reste également en rouge.

Département rouge ou vert, qu'est-ce qui change ?

Le gouvernement a détaillé les sites qui seraient interdits ou autorisés à partir du 11 mai et jusqu’au 1er juin au moins. Vous pouvez en retrouver le détail ici.

Dans le tableau ci-dessous, nous avons différencié les lieux et événements interdits en fonction des couleurs données aux départements.
Le tableau des activités autorisées ou non selon la couleur des régions, à partir du 11 mai
Le tableau des activités autorisées ou non selon la couleur des régions, à partir du 11 mai
 

"Dans les départements rouges, il faut faire encore plus attention, a rappelé jeudi 7 mai Edouard Philippe. D'où le fait de décaler l'ouverture des collèges, d'où le fait de limiter au maximum les lieux de sociabilité. Mais la distinction entre vert et rouge, qui existe et qui existera dès le lundi 11 mai, aura peut-être vocation à s'accentuer à partir du mois de juin. Dans les départements qui resteront vert on pourra aller plus loin le 2 juin. (...) J'ai indiqué que, lorsque des doutes se posaient sur telle ou telle mesure, lorsque les maires et les préfets discutent très localement de la façon dont ils peuvent interpréter ou ils doivent mettre en œuvre une règle, le fait d'être dans un département rouge ou un département vert est évidemment une aide précieuse. Plus de prudence lorsqu'on hésite dans les départements rouges que dans les départements verts. Voilà à quoi sert cette distinction."

La conférence de presse du gouvernement n'a pas fait mention d'une possibilité de mise en quarantaine pour les personnes arrivant en Corse. Pour l'heure, les transports interrégionaux sont déconseillés et limités.
 

 

Une carte temporaire et évolutive

La carte sanitaire présentée par le gouvernement doit permettre aux différents départements de se préparer au déconfinement progressif, à partir du 11 mai.
A cette date, la plupart des commerces auront rouvert et on pourra se déplacer sans attestation dans un rayon de 100 kilomètres autour de son domicile.

La couleur des départements sera évolutive, en fonction de la circulation du Covid-19 au niveau local. La carte devrait être remise à jour chaque soir. 

Selon quels critères est-on classé "rouge" ou "vert" ?

La carte détaillée par Olivier Véran et Jérôme Salomon dépend de trois critères :

  • le taux de nouveaux cas hebdomadaires de Covid-19 : si ce dernier demeure élevé, cela signifie que la circulation du SARS-CoV-2 est toujours active 
  • la tension dans les services de réanimation : s’ils restent à des taux d’occupation élevés, il existe un risque de saturation en cas de nouvelles hospitalisations
  • les capacités de dépistage à partir du 11 mai : le gouvernement axe son plan de déconfinement sur la possibilité d’identifier rapidement les nouvelles contaminations et procéder à l’isolement des cas confirmés ou suspects.
  • Jeudi 7 mai, le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré que les résultats des tests de Covid-19 pourraient être, à l'avenir, un critère supplémentaire dans l'élaboration de la carte.

Pourra-t-on se déplacer d’un département à l’autre à partir du 11 mai ?

A partir du 11 mai, on pourra se déplacer sans attestation dans un rayon de 100 km "à vol d'oiseau" autour de son domicile. Cela ne concerne pas les déplacements au sein d’un même département, qui pourront elles aussi excéder 100 kilomètres.

Nous avons évalué cette distance dans différents points de la Corse. Attention cependant : il reste impossible d'aller en Italie : les frontières de l'espace Schengen devraient rester fermées jusqu'à nouvel ordre.

Le rayon de 100 km autour de Rogliano
© Capture d'écran Freemaptools
© Capture d'écran Freemaptools

Le rayon de 100 km autour de Bastia
© Capture d'écran Freemaptools
© Capture d'écran Freemaptools

Le rayon de 100 km autour de Corte
© Capture d'écran Freemaptools
© Capture d'écran Freemaptools

Le rayon de 100 km autour d'Ajaccio
© Capture d'écran Freemaptools
© Capture d'écran Freemaptools

Le rayon de 100 km autour de Bonifacio
© Capture d'écran Freemaptools
© Capture d'écran Freemaptools

Sur le même sujet

Les + Lus