Coronavirus en Corse : le direct du mercredi 8 avril

Mercredi 8 avril, le dernier bilan de l'agence régionale de santé fait état de 356 cas confirmés de Coronavirus en Corse. 40 morts liées à l'infection ont été enregistrés dans l'île. / © IP3PRESS/MAXPPP
Mercredi 8 avril, le dernier bilan de l'agence régionale de santé fait état de 356 cas confirmés de Coronavirus en Corse. 40 morts liées à l'infection ont été enregistrés dans l'île. / © IP3PRESS/MAXPPP

Selon le dernier bilan de l'agence régionale de santé, ce 8 avril, la Corse compte 356 cas confirmés de coronavirus dans les hôpitaux et enregistre 40 décès depuis le début de l'épidémie. Au total, au moins 10.869 personnes sont mortes du Covid-19 en France depuis le début de la pandémie.

Par Audrey Altimare

Retrouvez le direct du mardi 7 avril : 
 
  • MERCREDI 8 AVRIL :

France -19h40 : Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, vient de donner le bilan du jour sur l'épidémie en France :

7 632 personnes sont mortes en milieu hospitalier depuis le 1er mars. Ces dernières 24 heures, 541 décès supplémentaires y ont été comptabilisés.
 
Le bilan concernant les Ehpad et établissements médico-sociaux n'a pu être actualisé aujourd'hui "en raison d'un problème technique". Le bilan total dans ce type d'établissements reste donc de 3 237 morts, comme mardi.
 
Au total, la mort de 10 869 personnes des suites du Covid-19 a été confirmée depuis le début de l'épidémie en France.
 
30 375 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus (soit 348 personnes supplémentaires depuis hier) dont 7 068 cas graves en réanimation.
 
​Toutefois, avec les sorties, l'augmentation nette du nombre de patients en réanimation est de moins en moins forte, avec un solde de +17 (contre +59 mardi, +94 lundi et +140 dimanche). Cet indicateur, qui permet de mesurer le nombre d'ouvertures de lits, est très suivi par les professionnels car il pointe la pression sur le système de santé.

CORSE - 17 h 30 : Le dernier bilan de l'agence régionale de santé fait état de 356 cas confirmés de coronavirus dans les hôptaux en Corse ce mercredi. Un nouveau décès a été enregistré dans un Ehpad, portant au nombre de 40 le nombre de morts liées à l'infection dans l'île (34 à l'hôpital et 6 en Ehpad). 

Dans le détail, 21 patients (19 à Ajaccio et 2 à Bastia) atteints du Covid-19 sont actuellement en soins intensifs ou en réanimation. 110 personnes ont pu rentrer chez elles. 

CORSE - 16h10 : L’ARS de Corse a mis en place une cellule d’écoute pour aider les personnes à faire face à l’isolement pendant cette période de confinement.
 
Ouverte à tous, cette plateforme est accessible via le numéro vert  0 800 738 400  tous les jours de la semaine de 9h à 19h et le weekend de 10h à midi. Des professionnels qualifiés apporteront une écoute attentive et aideront les personnes touchées par l’isolement et la solitude.


FRANCE – 14 h 30 : A la sortie du Conseil des ministres, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, a assuré que "l'agriculture française continue à produire pour alimenter nos concitoyens" et que "la chaîne alimentaire tient, il n'y aura pas de pénurie en France".

Une déclaration appuyée par celle du ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, qui a insisté : "Il n'y aura pas de pénurie alimentaire en France."


FRANCE - 14h00 : Le directeur de l'agence régionale de santé du Grand-Est est limogé. Cette décision intervient suite au Conseil des ministres, qui s'est tenu mercredi 8 avril, après des propos polémiques tenus sur le centre hospitalier universitaire de Nancy tenu par Chritophe Lannelongue. 

Ce dernier a déclaré au micro de France 3 vouloir continuer le plan d'économie prévu et a assuré que la suppression de 174 lits et de 598 postes allait poursuivre "sa trajectoire". Une déclaration faite en pleine crise du Coronavirus. 

CORSE - 11h30 : 25 personnalités du monde médical, comprenant des professeurs, des chercheurs et des médecins de Marseille et de Corse, notamment, affichent leur soutien à Gilles Simeoni

Dans un communiqué tous disent "s'associer publiquement à la démarche initiée par le président du conseil exécutif de Corse" pour faire de l'île un territoire pilote du traitement à la chloroquine. "Nous sommes préoccupés de l'avenir de notre île et de sa population, très exposée au Covid-19. [...] Nous espérons que les autorités gouvernementales accèderont sans tarder aux espérances légitimes de la collectivité de Corse et de la population", précisent-ils. 

 


FRANCE - 11h00 : Alors qu’officiellement, la fin du confinement en France est annoncée jusqu’au 15 avril, de nomreux éléments permettent de penser qu’il va se poursuivre. "L’heure du confinement va durer", a annoncé mardi le Premier ministre Edouard Philippe lors des questions au gouvernement. "Nous nous préparons, a-t-il expliqué. Se préparer, ça ne veut pas dire que c’est prêt "

Selon l’hebdomadaire Le Canard enchaîné, paru ce mercredi, le gouvernement travaille sur une hypothèse de confinement "qui pourrait se poursuivre jusqu’à la mi-mai, voire jusqu’à la fin du mois de mai". Le déconfinement serait progressif (Edouard Philippe, l’avait annoncé), jusqu’à la fin du mois de juin.

Mardi soir, le gouvernement a mis en ligne le dernier avis du Conseil scientifique chargé de l'épauler dans la gestion de la crise.  L’avis remonte au 2 avril. Le Conseil estime que la priorité demeure pour l'instant  "la poursuite d'un confinement renforcé dans la durée".

Le déconfinement "ne signifiera pas que toutes les mesures de contrôle contre Covid-19 seront levées", est-il d'abord indiqué dans le document qui mentionne, des "stratégies de contrôle de l'épidémie plus facilement supportables et moins coûteuses pour la société française" et "amenées à évoluer en fonction de la situation épidémiologique".

L'Académie de médecine a publié un communiqué, prônant, en temps voulu, un déconfinement par région, avec d'importantes mesures de "distanciation sociale" et des restrictions sur les déplacements. La sortie du confinement doit selon elle être "décidée sur la base de la région et non par classe d'âge" et uniquement "dans les régions dans lesquelles une décroissance nette du nombre de patients Covid-19 devant être hospitalisés et un retour des besoins de réanimation à l'état pré-épidémique sont observés". 

L’enjeu majeur de la sortie du confinement, est d’éviter une seconde vague épidémique, comme l’explique cette vidéo du Monde, publiée ce mercredi.

France – 9 h 30 : Interviewé par France Info, le président du Conseil scientifique, sur lequel s'appuie notamment le pouvoir exécutif pour prendre ses décisions, Jean-François Delfraissy, recommande une prolongation de « plusieurs semaines » du confinement. 

« Dans l'état actuel des connaissances, on peut commencer à discuter d'une stratégie de ce qu'il se passera dans le post-confinement, mais la poursuite d'un confinement strict est capitale. […] Il faudra accompagner la sortie du confinement d'une utilisation très large des masques en population », précise-t-il. 

 


FRANCE - 8h30 : Le PIB (produit intérieur brut) de pays plonge d'environ 6% au 1er trimestre, la France est en recession, annonce la Banque de France. Il s'agit de la pire performance trimestrielle de l'économie française depuis 1945. Le PIB s'étant déjà replié de 0,1% au quatrième trimestre, selon les dernières données de l'institut national des statistiques Insee. 

MONDE - 8h20 :  Près de 2.000 personnes sont mortes du Covid-19 aux Etats-Unis mardi, soit le pire bilan pour un pays sur une seule journée. Dans l'Etat de New York, particulièrement touché avec plus de 4.000 morts selon l'université Johns Hopkins, les autorités s'accrochent néanmoins à quelques lueurs d'espoir. « La moyenne sur trois jours est en baisse, ce qui est une bonne nouvelle », a souligné le gouverneur, Andrew Cuomo.

FRANCE - 8h 15 : Une attestation est nécessaire, depuis ce mercredi, pour entrer sur le territoire français. 

Trois attestations différentes ont été mises en ligne sur le site du ministère de l'Intérieur : pour un voyage depuis l'étranger vers la France métropolitaine, pour un déplacement depuis l'étranger vers une collectivité d'outre-mer, mais aussi pour un déplacement de la France métropolitaine vers les outre-mer. "Si vous voyagez depuis l'étranger vers une collectivité d'outre-mer, un contrôle sanitaire sera réalisé à votre arrivée. Il peut donner lieu à un placement en quarantaine dans une structure dédiée ou à domicile", a précisé le ministère de l'Intérieur dans un tweet.
 


CORSE - 8h : Dans un tweet le maire de Porto-Vecchio, Georges Mela, indique que la commune "engage dès demain la fabrication de masques en tissu aux normes ASNOR. Notre objectif : équiper au plus tôt la totalité de la population de la ville et renforcer ainsi la protection de chaque Porto-Vecchiais face au Covid-19.​​​​​​"
 


Les chiffres de la veille : 
- Corse : 354 cas confirmés ; 39 décès. 
- La France : 78.167 cas positifs ; 10.328 décès ; 7.091 personnes en réanimation. 

Sur le même sujet

Les + Lus