Coronavirus en Corse : le direct du vendredi 3 avril

Les laboratoires continuent de travailler, dans le monde entier, pour trouver un moyen de combattre l'épidémie / © DR
Les laboratoires continuent de travailler, dans le monde entier, pour trouver un moyen de combattre l'épidémie / © DR

Les derniers chiffres publiés par l'ARS font état de 4 nouveaux décès sur l'île, 3 à l'hôpital d'Ajaccio, et 1 en EHPAD. 340 personnes ont été détectées comme porteuses du Covid-19 depuis le début de l'épidémie. Et 32 personnes ont trouvé la mort durant l'épidémie.

Par Sébastien Bonifay

Pour retrouver le fil d'infos de la veille :
 
 
  • Vendredi 3 avril


FRANCE - 20 h : Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, annonce que 27.432 personnes, infectées par le Coronavirus, sont actuellement hospitalisées en France, dont 6.662 en réanimation. Depuis le début de l'épidémie dans le pays, 6.507 sont mortes (5.091 à l'hôpital et 1.416 dans les Ehpad). Par ailleurs, 14.008 personnes ont guéri. 

 


CORSE - 17h55 : 3 hommes, âgés de 70, 92 et 95 ans, et présentant des comorbidités, sont décédés à l'hôpital d'Ajaccio. 
1 décès a également été constaté en EHPAD, ce qui porte à 4 le nombre de personnes décédées dans ces établissements.

En tout, on dénombre donc 32 morts sur l'île liées au coronavirus. 
  • 77 cas positifs sont diagnostiqués au CH Bastia (+ 1) 
  • 263 cas positifs sont diagnostiqués au CH Ajaccio (+24)
Nombre d’hospitalisation Covid-19 2 :
► Au centre hospitalier de Bastia
15 patients hospitalisés en secteur Covid-19
3 patients en réanimation

► Au centre hospitalier d’Ajaccio
50 patients hospitalisés
22 patients en réanimation ou soins intensifs


BASTIA - 14h 45 : Le tribunal administratif de Bastia indique dans un communiqué avoir "été saisi en référé par le Syndicat des Médecins Aix et Région (SMAER) et le syndicat Infin’idels, ainsi que par deux médecins, d’une requête tendant à ce qu’il soit enjoint à l’agence régionale de santé Corse de constituer un stock des doses nécessaires au traitement de l’épidémie de covid-19 par l’hydroxychloroquine et l’azithromycine tel que défini par l’institut hospitalo-universitaire de Marseille. L’audience se tiendra le 3 avril 2020 après-midi hors la présence du public, en application de l’article 6 de l’ordonnance du 25 mars 2020 portant adaptation des règles applicables devant les juridictions de l’ordre administratif. "

FRANCE - 12h : Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce matin que c'était finalement la thèse du contrôle continu qui l'avait emporté, après de nombreuses discussions. 
Les candidats seront évalués uniquement de la sorte. 
Une situation que les élèves de Terminale français n'avaient jamais connu, même pas durant les événements de 68, où les oraux s'étaient malgré tout déroulés. 

Pour les élèves de Première, seul l'oral de français est maintenu, et devrait se tenir, si l'épidémie le permet, "fin juin ou début juillet". 

"L'épreuve portant sur l'élément de spécialité que l'élève ne poursuit pas en terminale, (...) ainsi que l'épreuve d'enseignement scientifique qui fait partie du bloc commun, seront validées par les notes obtenues en contrôle continu durant (...) toute l'année par le candidat dans ces deux disciplines",
a développé le ministre de l'Education.

 

Les notes obtenues durant le confinement ne seront pas comptabilisées
Et les rattrapages devraient avoir lieu, selon Jean-Michel Blanquer, dans les "conditions habituelles". 
 


CORSE - 10h : Les Chemins de Fer de la Corse font don de 44.000 euros, une part de leur budget pour l'année 2020, aux hôpitaux de Bastia et d'Ajaccio. 
Une somme qui servira "à l'achat de matériel médical de première nécessité à l'usage des personnels de santé."
 



CORSE - 8h30 : La commune de Porto-Vecchio va racheter le stock des petits producteurs et les maraîchers de la région qui font face aux difficultés de distribution.

Selon un communiqué de presse,
"La commune se propose de racheter leur stock et de les mettre à la disposition de notre épicerie sociale ouverte depuis hier et de notre tissu associatif, secours catholique et resto du cœur, qui pourront assurer la distribution de produits frais et de qualité à ceux qui en ont besoin."
Les producteurs qui sont en mesure de répondre à notre appel peuvent se manifester directement à l’adresse suivante : contact@porto-vecchio.fr

 
Une aide a été mise en place par la mairie de Porto-Vecchio à l'intention des petits producteurs / © DR
Une aide a été mise en place par la mairie de Porto-Vecchio à l'intention des petits producteurs / © DR



  
  • Jeudi 2 avril

FRANCE - 21H30 : Invité sur TF1 au journal de 20 heures, Edouard Philippe a abordé la question du baccalauréat et des élections municipales, deux rendez-vous nationaux d'importance touchés de plein fouet par l'épidémie de Covid-19 :

BAC : vers une annulation des épreuves de fin d'année ?
Edouard Philippe a tenté de clarifier la situation concernant l'examen, qui se prépare dans des conditions pour le moins compliquées. 

"Ce qui est à peu près acquis, c'est qu'il n'est pas possible qu'ils puissent passer le baccalauréat dans des conditions normales." Pour le Premier ministre, il est impossible que les candidats passent l'examen dans de bonnes conditions.

Les écoles sont maintenant fermées depuis le 16 mars (et une semaine plus tôt pour la Corse).
"L'interruption des cours, des classes ... va avoir un impact sur la capacité de chacun à respecter la totalité du programme"

Le problème n'est pas uniquement du côté des élèves, mais également à l'Education Nationale.
Le coronavirus a singulièrement compliqué l'organisation, extrêmement lourde, des épreuves. 

Selon Edouard Philippe, les épreuves devront être organisées "d'une façon totalement neuve et originale"

Il a envisagé les différentes possibilités que nous listions dans un article publié en début de semaine, mais selon lui, "c'est sur la piste du contrôle continu le plus complet qu'il va falloir se reposer". 
 

MUNICIPALES : on efface tout, on recommence ?
Un temps envisagé en juin, le second tour pourrait finalement être reporté.
Du moins en ce qui concerne les villes qui n'avaient pas désigné leur édile au premier tour. 

Difficile d'en savoir plus pour l'heure. 

Le Gouvernement attend le rapport d'étape sur le coroanvirus qui sera publié le 23 mai. 
"Si on fait le constat, en mai, qu'en juin il n'est pas possible d'organiser le deuxième tour, ce que beaucoup des observateurs ou des acteurs de la vie politique pressentent ou ressentent, il faudra décaler cette élection, peut-être en
octobre, peut-être après".


Même si le Premier minsitre reste prudent, il y a fort à parier, vue la tonalité de l'intervention, que plus grand monde ne croit à la possiblité d'un scrutin avant l'été. 
Si les élections se tenaient à la Rentrée, cela pourrait nécessiter de reprendre le processus du début, et donc de refaire un premier tour. 

Plutôt problématique, puisque les candidats ont pu bénéficier d'une projection bien meilleure qu'un simple sondage, avec les résultats du 15 mars dernier, et pourraient décider d'adapter leur stratégie aux scores réalisés. Et de concevoir de nouvelles alliances...
De quoi donner l'impression d'une élection en grande partie faussée...

En conséquence d'un tel report, les élections sénatoriales, prévues en septembre, devraient elles aussi être remises à plus tard. 
 
Faudra-t-il revoter au premier et au deuxième tour, en cas de nouveau report des municipales ? / © Arnaud Journois / Maxppp
Faudra-t-il revoter au premier et au deuxième tour, en cas de nouveau report des municipales ? / © Arnaud Journois / Maxppp


CORSE - 18h : Le dernier bilan de l'agence régionale de santé (ARS), fait état de 4 décès supplémentaires sur l'île, ce qui porte le nombre total de morts à 28. 
  • 2 à l'hôpital et 2 en EHPAD
L'un des deux hommes morts en établissement hospitalier était âgé de 48 ans. 

315 cas ont été recensés en Corse depuis le début de l'épidémie. 
  • 76 cas positifs diagnostiqués au CH Bastia (+ 5) 
  • 239 cas positifs diagnostiqués au CH Ajaccio (+10)

Sur le même sujet

Les + Lus