Discours de politique générale d'Elisabeth Borne : "le cycle de discussions engagé doit aboutir à des solutions concrètes pour tous les Corses"

Publié le
Écrit par A.A.

Ce mercredi 6 juillet, la Première ministre, Elisabeth Borne, a prononcé son discours de politique générale devant l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Un discours dans lequel elle a confirmé que "le cycle de discussion engagé avec les élus et les forces vives sera relancé dans les prochains jours."

Dans son discours de politique générale, prononcé ce mercredi 6 juillet à l'Assemblée nationale, Elisabeth Borne a abordé la reprise des discussions entre Paris et la Corse quant à l'évolution institutionnelle de l'île.

"En Corse, le cycle des discussions engagé avec les élus et les forces vives sera relancé dans les prochains jours. Il doit aboutir à des solutions concrètes pour tous les Corses et notamment la jeunesse. […] Nous sommes prêts à ouvrir tous les sujets même institutionnels. Mais ne cédons pas à la facilité, répondons au cas par cas à tout ce qui bloque et dysfonctionne", a déclaré la Première ministre.

Un rendez-vous déjà annoncé par le ministre de l'Intérieur

La veille, dans une interview sur le plateau de BFM TV, le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'il rencontrera le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, "cette semaine". Avant d'ajouter : "J'irai en Corse moi-même sans doute fin juillet pour pouvoir commencer ces discussions qui sont conformes à l’idée qu’on s’était donnée d’autonomie dans la Constitution de la République française."

Selon nos informations, elle devrait avoir lieu après le 14 juillet, dans la seconde quinzaine du mois.

Si aucune date n'a, pour l'heure été fixée pour la Corse, Gérald Darmanin a déclaré dans cette même interview qu'il se rendrait en Nouvelle-Calédonie le 26 juillet prochain pour "bâtir l'avenir institutionnel de l'île".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité