• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Disparition de Paul Sinibaldi, “le Corse volant”

"Indéboulonnable portier" du Stade de Reims, Paul Sinibaldi s’est éteint lundi 2 avril 2018 à l’âge de 96 ans. / © PHOTOPQR/L'UNION DE REIMS
"Indéboulonnable portier" du Stade de Reims, Paul Sinibaldi s’est éteint lundi 2 avril 2018 à l’âge de 96 ans. / © PHOTOPQR/L'UNION DE REIMS

C'est un grand nom du football qui s'en est allé. Paul Sinibaldi s’est éteint lundi 2 avril à l’âge de 96 ans. Doyen des internationaux français, gardien de légende, surnommé "le Corse volant", il restera à jamais un grand nom du Stade de Reims.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Né le trois décembre 1921 à  Montemaggiore, en Corse, passé par le Toulouse FC et Nîmes Olympique, Paul Sinibaldi a fait l'essentiel de sa carrière comme gardien au Stade de Reims, qu'il rejoint en 1948.

"Indéboulonnable portier", comme le décrit le Stade de Reims qui lui rend hommage sur son site, Paul Sinibaldi  participe aux premières épopées du club sur le plan national : trois titres de champion de France en 1949, 1953 et 1955, et une coupe de France en 1950.

Surnommé "le Corse volant", "c’était aussi un ami intime, un grand frère de Raymond Kopa, dont il était de 10 ans l’aîné, au point d’avoir été choisi comme parrain pour son fils", rappelle le club rémois.

Un hommage devrait lui être rendu samedi prochain au stade Delaune avant le coup d'envoi de Reims-Le Havre en Ligue 2.

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus