DSP maritime Corse-continent: Corsica Ferries dépose un recours

Le PDG de Corsica Ferries Pierre Mattei a indiqué lundi avoir déposé un recours devant le tribunal administratif de Bastia après le rejet de la candidature de sa compagnie pour la délégation de service public (DSP) maritime entre la Corse et Marseille.
Le 14 novembre, la commission de la DSP de l'Office des Transports de Corse (OTC) a rejeté l'offre de la Corsica Ferries pour non-conformité, reprochant à la compagnie de ne pas avoir fourni de copie informatique numérisée de sa candidature.

Pierre Mattei, président du directoire de Lota Maritime SA, propriétaire de Corsica Ferries, qui affirme que son dossier était bien complet, a déposé un recours devant le tribunal administratif de Bastia.

Corsica Ferries, Corsica Linea et la Méridionale, ont déposé le 5 novembre à l'OTC leur candidature pour cette DSP qui prendra effet en octobre 2019.

La dernière avait été attribuée par l'Assemblée de Corse en juillet 2017 au groupement composé de la Corsica Linea et de la Méridionale pour la liaison entre Marseille et les cinq ports de l'île (Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio, Propriano et Ile Rousse).

Les deux compagnies privées Corsica Linea (ex-SNCM) et La Méridionale ont décidé cette fois-ci de ne pas s'allier pour faire une offre commune.

Cette nouvelle DSP sera attribuée pour 15 mois et sera décidée ligne par ligne et non pas globalement comme précédemment. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie transports