• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

En réunion à Bercy, les patrons des petites entreprises corses se font entendre

© France 3 Corse ViaStella
© France 3 Corse ViaStella

Les représentants des Très petites entreprises (TPE) corses étaient ce mardi 12 avril à Bercy pour rencontrer la secrétaire d'Etat au commerce et à l'artisanat. Inquiets, ils sont repartis satisfaits grâce à des promesses concrètes. Reportage.

Par France 3 Corse ViaStella

Ils étaient sceptiques avant leur rencontre avec la secrétaire d'Etat au Commerce et à l'artisanat... Ce soir, les représentants des commerçants, artisans et Très Petites Entreprises sont plus confiants.

Ils ont obtenu notamment la reconnaissance de l'état d'urgence pour les TPE corses, dont 20% ont des problèmes de trésorerie. La tenue d'assises portant sur les difficultés rencontrés par les TPE de l'île devraient également avoir lieu en mai prochain. Des mesures spécifiques devraient être proposées ensuite.

Récit de Marie France Giuliani avec Yvon Bodin et Jean Yves Loes :

CCI le 12 avril 2016
Jean-André Miniconi, président CCI Corse-du-Sud // François Gabrielli, président Chambre régionale Métiers // Antoine Mondoloni, vice-Président CCI Corse-du-Sud // Martine Pinville, secrétaire d'Etat Commerce Artisanat // Monteur : André Girardin


En mars dernier, ils avaient occupé la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) pour faire entendre leurs inquiétudes. Ils avaient co-signé à à ette occasion un texte regroupant leurs revendications adressé au ministère de l’Economie et des Finances. Ils demandaient un allègement important des charges patronales, un vrai statut économique pour les entreprises corses et un Plan Marshall - le programme d'aide au développement de l’Europe après la Seconde Guerre mondiale - pour les PME.

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus