Flambée de violence au Karabakh : des partis politiques corses dénoncent une "agression de l'Azerbaïdjan"

Publié le
Écrit par A.A. avec AFP

Jeudi 4 août, l'Azerbaïdjan a affirmé avoir pris le contrôle, mercredi, et détruit des cibles arméniennes au Nagorny Karabakh lors d'une escalade qui a fait trois morts. Des partis politiques corses dénoncent "une agression de l'Azerbaïdjan".

Le risque de guerre dans l'enclave montagneuse du Nagorny Karabakh se dessine-t-il à nouveau ? Jeudi 4 août, l'Azerbaïdjan a affirmé avoir pris le contrôle mercredi de plusieurs positions et détruit des cibles arméniennes au Nagorny Karabakh, lors d'une escalade qui a fait trois morts.

"Le contrôle a été établi sur plusieurs hauteurs importantes", dont des collines, a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué, ajoutant que ses forces étaient en train de fortifier ces positions.

Plus tôt mercredi, les deux camps avaient rapporté la mort d'au moins deux séparatistes arméniens et un soldat azerbaïdjanais dans des violences autour du Karabakh qui ravivent le spectre d'une nouvelle guerre après celle de 2020.

Ces incidents risquent aussi de peser sur les pourparlers de paix qui ont lieu depuis plusieurs mois entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, deux ex-républiques soviétiques rivales du Caucase, avec la médiation de l'Union européenne. La Russie, qui a parrainé le cessez-le-feu ayant mis fin à la guerre de 2020 et a déployé une force de maintien de la paix au Karabakh, a accusé les forces azerbaïdjanaises d'avoir violé la trêve dans la zone de Saribaba.

"Soutien à la nation arménienne"

Des faits qui ont fait réagir des partis politiques corses. Dans un communiqué, Corsica Libera, indépendantiste, "condamne sans réserves l'intrusion aujourd'hui dans les zones montagneuses du haut karabakh de l'armée Azerbaïdjanaise." "L'objectif Azerbaïdjanais est de couper le corridor de Latchin reliant le haut karabakh à l'Arménie avant de procéder à un un exode forcé prélude à un ethnocide", analyse l'organisation.

Core in Fronte, parti indépendantiste, écrit "réitérer son soutien à la nation arménienne et plus spécifiquement à la République d'Artsakh, face aux agressions azerbaïdjanaises et panturques. Nous rappelons notre attachement au droit des peuples à l'autodétermination et le refus de tous les impérialismes."

Le sujet fera partie des échanges organisés lors des Ghjurnate Internaziunale di Corti qui se tiendront les 6 et 7 août prochains.