Haute-Corse : Jean-François Servetto assassiné à son domicile

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kael Serreri .

Jean-François Servetto, un homme connu des services de police et de la justice, a été tué par balles mercredi soir à 23 heures, à son domicile de Poggio Mezzana. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bastia et les investigations confiées conjointement à l'antenne de la police judiciaire de Bastia et à la section de recherches de la gendarmerie.

Les faits se sont déroulé hier, mercredi 21 septembre, à Poggio-Mezzana.

La victime, Jean-François Servetto, se trouvait à l'intérieur de son domicile lorsqu'il a été pris pour cible, par un tireur embusqué, utilisant vraisemblablement une arme longue à distance.

Les services de secours, prévenus par un proche, sont rapidement intervenus mais la victime, touchée au thorax, a succombé à ses blessures lors de son transport à l'hôpital.

Le procureur de Bastia était sur les lieux hier soir, une enquête a été ouverte pour assassinat et confiée conjointement à la section de recherches de la gendarmerie et à la police judiciaire. 

"Très défavorablement connu de la justice", Jean-François Servetto avait échappé à deux tentatives d'assassinat.  

I avait été pris pour cible en février 2021 à Santa-Lucia di Moriani.

Unique rescapé de la "tuerie de Silvareccio" qui avait fait trois morts en juillet 2013, il avait survécu mais avait été renvoyé devant le tribunal correctionnel, les investigations ayant permis de démontrer que les victimes du triple assassinat préparaient un crime. En 2016, Jean-François Servetto avait été condamné à six ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de commettre un ou plusieurs assassinats.

Jean-François Servetto avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une enquête de la Jirs Marseille visant les préparatifs d'un assassinat dans la région de Cargèse

Un assassinat dénoncé par le collectif anti-mafia

L'association de lutte contre l'emprise maffieuse en Corse Maffia No’ a vita Iè a réagit à cet assassinat en déplorant que la Corse vive "au rythme régulier de ces sentences de mort". Le collectif indique qu'il profitera de la visite sur l'île ce 22 septembre du garde des sceaux Eric Dupont-Moretti pour lui rappeler : "que le problème de la dérive mafieuse est une priorité à traiter car elle conditionne toutes les évolutions."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité