Xylella - Action coup de poing sur le port de Bastia

Jean-François Puccini, pépiniériste ©France 3 Corse ViaStella

Le circulation a été bloquée pendant quelques heures jeudi matin aux abords du port de commerce de Bastia par environ 200 pépiniéristes qui dénonçaient le laxisme, à leurs yeux, des pouvoirs publics face à l'importation de végétaux, dans le cadre de la lutte contre la bactérie Xyllela fastidiosa.



Les manifestants, présents sur un rond-point à la sortie Nord de la ville, ont levé leur blocage après avoir obtenu qu'une délégation soit reçue en fin d'après-midi à la préfecture de région à Ajaccio. 

Depuis 6h du matin, à l'aide d'une trentaine de véhicules dont des camions, ils bloquaient les portails d'accès et de sortie du port de commerce de Bastia. 

Le trafic portuaire n'a pas été perturbé, mais si les passagers ont pu débarquer des bateaux, ils ont dû patienter la matinée, bloqués sur le parking du port. 


Non à l'interdiction totale d'entrée des végétaux

Selon les manifestants, les mesures mises en place par la préfecture de Haute-Corse pour éviter la propagation de la bactérie Xyllela fastidiosa --qui décime notamment les oliviers dans le sud italien depuis trois ans-- ne sont pas respectées, trop de végétaux arrivant encore en Corse au mépris de la barrière sanitaire mise en place. 

La bactérie, qui touche aujourd’hui 27 espèces végétales, a été localisée en Corse en 2015.

Selon ce collectif de "défense des pépiniéristes, paysagistes et jardineries de Corse" "(...) les grandes surfaces ne sont pas inquiétées et continuent de faire entrer massivement plantes, fleurs et végétaux de tous types, sans autorisation, sans contrôle, sans passeport phytosanitaire"


De leur côté, les oléiculteurs corses ne se sont pas associés à ce blocage. "Nous avons des objectifs diamétralement opposés aux manifestants", a déclaré Sandrine Marfisi. Présidente du Syndicat Interprofessionnel des Oléiculteurs de Corse

"OUI au maintien de l'arrêté préfectoral d'Avril 2015 et à sa stricte application... donc NON aux derogations trop nombreuses accordées aux Pepinieristes et paysagistes !". 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité