Aleria 75 : "Je ne vais pas déposer une gerbe au pied des poubelles", des anciens militants absents des commémorations

Une commémoration s'est tenue, ce 22 août, pour le 45ème anniversaire des événements d'Aleria, à l'endroit où se tenait la cave Depeille. Grands absents, d'anciens membres du commando qui refusent de se rendre sur un lieu laissé à l'abandon depuis des années. 
Le président du conseil exécutif Gilles Simeoni, présent pour la commémoration, a regretté l'absence des anciens compagnons de son père.
Le président du conseil exécutif Gilles Simeoni, présent pour la commémoration, a regretté l'absence des anciens compagnons de son père. © Grégoire Alcalay
C'est devant une simple stèle que se sont réunis citoyens et personnalités publiques, ce samedi 22 août en mémoire des événements d'Aleria de 1975.

Une commémoration organisée par l'associu Aleria 75. Et qui s'est déroulée sans la présence de cinq des anciens militants à l'origine du commando ayant pris d'assaut la cave Depeille, 45 ans plus tôt.
 

Je ne vais pas aller déposer une gerbe au pied des poubelles. Il en est hors de question.

Louis Sarrochi, ancien membre du commando d'Aleria


Car de la cave en question, où les militants de l'action régionaliste Corse, menés par Edmond Simeoni, s'étaient retranchés, il ne reste plus rien aujourd'hui. Démolie en 2012, elle a depuis été remplacée par une déchetterie. 

"Je ne vais pas aller déposer une gerbe au pied des poubelles, souffle Louis Sarrochi, ancien membre du commando d'Aleria. Il en est hors de question. Si les gens veulent y aller, je n'empêcher personne. Mais nous autres n'iront pas."



Création d'un "parc mémoriel"

Aujourd'hui, pour l'associu Aleria 1975, plus que la stèle - installée en 2014 et vandalisée en septembre de la même année puis remise en état -, il est désormais temps de créer un véritable lieu de mémoire.

"Moi, j'ai une petite mission : transmettre ce qu'avait souhaité le docteur [Edmond; ndlr] Simeoni" estime Bernard Pantalacci, de l'association.

"J'ai le devoir de le porter à son terme. Ce parc mémoriel éclairera davantage, peut-être, et permettra aux jeunes générations de savoir pourquoi le site d'Aleria est un site historique."
 
L'associu Aleria 75 propose la création d'un parc mémoriel des événements d'Aleria

Un projet que le président de l'exécutif, Gilles Simeoni, présent pour la commémoration, a promis de soutenir. 

"Il est important aujourd'hui que l'association, les anciens, le peuple, et les institutions de Corse réfléchissent ensemble en concertation avec la commune d'Aléria et la communauté des communes de l'Oriente pour donner à ce lieu la dimension historique et symbolique qu'il mérite d'avoir."

Un lieu de mémoire qui pourrait voir le jour d'ici un an. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique