Cet article date de plus de 3 ans

Arte Mare à Bastia : un festival de cinéma… en musique

Pour son édition 2018, Arte Mare à Bastia rappelle que le cinéma est aussi affaire de musique. Des bandes sons qui bercent nos vies et parfois restent en tête, bien plus que les images.
 
La séance affichait complet. Les amateurs de cinéma et de musique s’étaient passé le mot. Au programme, Ammore e malavita, un polar italien à la sauce Broadway.
Un cocktail qui ne se refuse pas.

« Sans musique les films seraient plats à mon avis », Marie Colette, cinéphile.
Arte Mare à Bastia : un festival de cinéma… en musique

Des airs dont on se rappelle parfois plus que le film lui-même. La force de la musique au cinéma c’était l’un des thèmes de la conférence d’Alexandre Jaffray au théâtre. Le compositeur de films a rencontré les plus grands Pour lui, la musique c’est raconter ce que l’on ne voit pas.

La musique ce qui est fort, c’est que ça rentre pas du tout par la conscience, explique-t-il. Une musique c’est beaucoup plus insidieux. D’un seul coup vous êtes en train de regarder une scène, vous êtes ému. Vous ne savez pas si vous êtes émus par ce que voyez ou par la musique qui vous a touchés d’un seul coup. Quand la musique vous a attrapé dans un film c’est trop tard.
Pour Pierre Gambini, auteur de la b.o de Mafiosa, le compositeur est le 3e auteur d'un film

Ces musiques-là sont sorties des salles de cinéma, pour devenir au fil des ans, les bandes originales de nos vies.
 

Retrouvez le programme d'Arte Mare


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture