À Speloncato, le "pari complètement fou" mais réussi d'un espace de co-working

Il y a cinq ans, Pierre Ridolfi décidait d'ouvrir un espace de co-working, ou co-travail, en plein cœur de son village de Balagne. Mi-associative mi-communale, la structure vient d'embaucher son premier salarié et l'espace se remplit.

Speloncato, sa place centrale, sa fontaine, son église, ses ruelles... et son co-working. C'est une exception parmi les villages balanins, et plus généralement, une rareté parmi tous les villages à échelle régionale comme nationale : depuis 2018, la commune de 300 habitants accueille l'un de ces espaces de travail, popularisés au début des années 2000.

À l'initiative de ce projet, l'entrepreneur Pierre Ridolfi. Son idée : ouvrir un co-working communal, à près de 600 mètres d'altitude, pour inciter les populations alentour - et les autres de passage - à se rendre au village, plutôt que de faire descendre les habitants. "Le but était de changer, de se dire que les gens du littoral vont monter à Speloncato pour travailler, et donc dynamiser, déclencher, peut-être, une autre vie économique autour de cela".

"Je sortais d'ici et je pouvais aller me promener, aller à la plage, au restaurant..."

"Un pari complètement fou", admet Pierre Ridolfi, mais qui, cinq ans après son ouverture, semble plus que remporté : aujourd'hui, sept salariés permanents de son entreprise se partagent l'espace avec des co-travailleurs plus ou moins occasionnels.

Certains sont de la microrégion, d'autres viennent de plus loin. C'est le cas de Christine Vaillant, cheffe de projet à Paris mais propriétaire d'une maison de vacances au village, et venue travailler dans les locaux, ce jeudi 4 janvier.

Pour cette dernière, le co-working est une petite révolution. "J'ai testé pour la première fois cet été et j'ai trouvé ça génial, parce que j'arrivais à mélanger le travail avec les vacances et les loisirs, indique-t-elle. Je sortais d'ici et je pouvais aller me promener, aller à la plage, au restaurant..."

D'autres co-travailleurs plébiscitent l'aménagement du lieu, la flexibilité des horaires... et le calme qu'il offre, aussi. "À la maison, j'ai deux petites tornades de 1 et 4 ans, sourit Maxime Battestini, ingénieur et co-worker occasionnel. Des fois, c'est un peu dur de se concentrer toute la journée. C'est beaucoup plus pratique et efficace de travailler ici."

Succès permettant, le co-working de Speloncato a récemment pu embaucher son premier salarié. En Corse, on recense, à ce jour, et selon les données du site Communiti,14 espaces de co-working,  répartis sur tout le territoire.

Le reportage de Sybille Broomberg, Typhaine Urtizverea et Melissa Maitrel :

durée de la vidéo : 00h02mn30s
À Speloncato, le "pari complètement fou" mais réussi d'un espace de co-working ©Sybille Broomberg, Typhaine Urtizverea, Mélissa Maitrel

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité