• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Environnement : des élèves de l’école de Belgodère ont nettoyé la plage de Lozari

Opération nettoyage de la plage de Lozari par les élèves de Belgodère, vendredi 27 septembre. / © Guillaume Leonetti / FTVIASTELLA
Opération nettoyage de la plage de Lozari par les élèves de Belgodère, vendredi 27 septembre. / © Guillaume Leonetti / FTVIASTELLA

Opération nettoyage de la plage de Lozari par les élèves de Belgodère, vendredi 27 septembre. Objectif : ramasser les déchets et les trier pour les valoriser.

Par France 3 Corse ViaStella

Motivés et souriants, équipés de gants et de sacs plastiques, les élèves de l'école de Belgodère ont nettoyé la plage de Lozari, vendredi 27 septembre. 

Mais ce n'est pas toujours si facile de reconnaître un déchet. « Sans sortie, c’est un peu difficile, car avec de la théorie, on a un peu de mal à différencier. Là sur le terrain et sur la pratique, on arrive à leur montrer ce qui est de la nature et ce qui est malheureusement fait par l’homme », souligne Marion Nobili, professeur des écoles à Belgodère.

Petit à petit, le sachet se remplit, mais que contient-il ? « J'ai trouvé du plastique, u plasticu, avec des chaussures, des crocs, qui étaient dans la mer et il y a un monsieur qui les a ramassées et il les a mises et j'ai trouvé avec des mégots dedans », indique Chloé, une élève. 
 
Environnement : des élèves de l’école de Belgodère ont nettoyé la plage de Lozari
Intervenants - Marion Nobili, Professeur des écoles à Belgodère ; Chloé, élève ; Dora, élève ; Ghjuvan'Sebbiu, élève. Equipe - Maia Graziani ; Guillaume Leonetti ; Jacques Antomarchi.


« Ils fument, jettent par terre, et ne nettoient pas »


Certains participants sont minutieux et déjà très organisés. « En fait je prends juste un bâton, et dès que je vois des algues, je les pousse pour voir s’il n'y a pas des mégots, des trucs comme ça », explique Dora, une élève. 

Mais alors, pourquoi trouve-t-on autant de déchets dans le sable ? À six ans, Ghjuvan Sebbiu a sa théorie : « Les touristes, ils fument, ils jettent par terre, ils n’ont pas de cendrier et ils ne nettoient pas la plage. »

Pourtant, la plage de Lozari est plutôt propre, puisqu'un gardien y travaille chaque jour. C'est d'ailleurs pour cela que l'association Palasca, patrimoine et culture, et celle des parents d'élèves de Belgodère ont choisi d'y emmener les enfants. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Environnement : des élèves de l’école de Belgodère ont nettoyé la plage de Lozari

Les + Lus