Le tri des déchets progresse en Corse mais on pourrait recycler deux fois plus

Selon le bilan du Syvadec, rendu public ce 27 mai, le tri progresse en Corse. Le taux de tri est en hausse, de 32 à 36% de 2018 à 2019. Cela reste bien modeste sachant que notre poubelle contient 70 % de matières recyclables.

Une poubelle à Bastia.
Une poubelle à Bastia. © Emilie Arraudeau
En 2019, la Corse a produit au total 241.080 tonnes de déchets ménagers (y compris les encombrants) soit 730 kg de déchets par habitant selon les chiffres compulsés par le Syvadec, le syndicat mixte chargé de la prévention, du recyclage, de la valorisation et du traitement des déchets ménagers. 

39% de déchets de plus que la moyenne nationale

730 kg par habitant et par an, c’est 39 % de déchets en plus que la moyenne nationale - 525 kg/an/habitant. Une différence liée au tourisme, affirme le Syvadec. Il "représente l’équivalent de 25 % d’habitants supplémentaires. Ce volume reste néanmoins en-deçà de la moyenne de 944 kg/an/habitant constatée dans les territoires très touristiques (données ADEME 2016)."
La production de déchets municipaux par habitant et par intercommunalité en 2019 en Corse (à gauche).
Le taux de tri par intercommunalité en 2019 en Corse (carte de droite).
La production de déchets municipaux par habitant et par intercommunalité en 2019 en Corse (à gauche). Le taux de tri par intercommunalité en 2019 en Corse (carte de droite). © Syvadec

Selon les chiffres de l’ATC (agence du tourisme de la Corse) et de l’INSEE, le tourisme a généré en 2017, en nuitées, l'équivalent de 82 876 habitants supplémentaires dans l’île.

36% triés

Le taux de tri s’établit à 36 % soit 266 kg/habitant en 2019 ce qui marque une progression puisque ce taux était de 32 % en 2018. Cette quantité provient des recycleries et, dans une moindre mesure, des collectes sélectives que chacun effectue chez soi. Au total, les déchets triés représentent 87 949 tonnes.

Pour la troisième année consécutive, tous les flux recyclables sont en nette augmentation : Les progrès concernant les biodéchets peuvent être associés au déploiement de composteurs individuels et de composteurs partagés sur le territoire. Cela a permis en 2019, de mettre au compost, par habitant, 9 kg de déchets qui étaient auparavant jetés avec les ordures ménagères.

Progrès du compostage des biodéchets

Désormais, plus de 20 % de la population de l’île dispose d’une solution de compostage à la source de ses biodéchets.
La collecte des déchets en France.
La collecte des déchets en France. © Ademe

Ces progrès notables n’empêchent pas la Corse d’être à la traîne si l’on compare ses résultats à ceux réalisés sur le continent. Selon les chiffres de l’ADEME qui sont de 2017, sur les 525 kg produits par habitant et par an en moyenne nationale, le taux de tri (collecte et déchetterie) s’établit à 52%. La poubelle grise représente moins de la moitié du total de déchets produits (254 kg/habitant), 48% de la production totale de déchets.

64% enfouis

Si le tri s’améliore en Corse, le volume des ordures ménagères résiduelles enfoui reste bien supérieur à la moyenne nationale. La Corse a enfoui l’an dernier dans son sous-sol, 140 465,57 tonnes de déchets ménagers. Soit 425 kg/an/habitant contre 254 kg/an/habitant de résiduels en moyenne nationale. 
Le bilan 2019 du tri en Corse.
Le bilan 2019 du tri en Corse. © Syvadec

Au vu des quantités produites, la Corse trie seulement 
C’est dire la marge de progression que contiennent nos poubelles. Les études menées en 2019 montrent que 70% de ce qui est jeté aux ordures ménagères est constitué de déchets qui auraient pu être triés et recyclées;
70 % des déchets contenus dans une poubelle pourraient être triés et recyclés.
70 % des déchets contenus dans une poubelle pourraient être triés et recyclés. © Syvadec

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déchets ménagers environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter