Annoncée pour vendredi prochain, la création d'une section UMP à Bastia est reportée

Annoncée pour vendredi 24 avril, la création d'une section UMP à Bastia est reportée informe Stéphanie Grimaldi. La présidente de la fédération UMP  de Haute-Corse avait convié plusieurs élus de la droite bastiaise à cette réunion, mais pas tous, notamment les cinq élus de la mairie de Bastia..

Par Emilie Arraudeau éditée par Michèle Mignot

L'invitation avait été lancée par SMS, autant dire qu'il a semé la zizanie à droite : une invitation de Stéphanie Grimaldi à la création de la section bastiaise de l'UMP de Haute Corse. 

La présidente de la fédération avaient cité trois participants, Jean-Michel Canazzi, Sylvain Fanti et Jean-Baptiste Cantini.  Pas tout-à-fait des piliers de la droite bastiaise. Et le hic, c'est que leur présence n'était pas non plus garantie. 

Jean-Michel Canazzi est le suppléant de Sauveur Gandolfi-Scheit. Or, le député a indiqué à la rédaction de France 3 Corse, ne pas soutenir cette démarche. 

Plus intriguant, le soutien de Sylvain Fanti, dissident malheureux des municipales en 2014. L'UMP lui avait préféré Jean-Louis Milani, associé à la victoire de Gilles Simeoni, avec la bénédiction de la présidente de la fédération. Stéphanie Grimaldi aurait-elle changé d'avis ?

Jean-Louis Milani comme les quatre autres conseillers municipaux de droite ont dit ne pas voir reçu le fameux SMS et indiqué qu'ils n'iraient pas à la réunion du 24. Dernier élément en date, Stephanie Grimaldi a annoncé qu'elle reportait cette réunion.

Pour le reste, à la fédération UMP de Haute Corse, c'est silence radio. Ce mardi, personne n'a répondu aux demandes d'interview.

Le reportage de Emilie Arraudeau  :
Droite bastiaise

 

Sur le même sujet

Économie : augmentation de l’activité des sociétés insulaires

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés