• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia célèbre la Saint-Joseph, le gardien de la ville

Procession de la Saint-Joseph à Bastia, 19 mars 2019 / © FTVIASTELLA
Procession de la Saint-Joseph à Bastia, 19 mars 2019 / © FTVIASTELLA

Ce mardi, les Bastiais fêtent la Saint-Joseph. Comme tout les 19 mars, une procession a été organisée pour transporter la statue de San Ghjisè jusqu'à la cathédrale Sainte-Marie. Après 34 ans à la tête de l'archiconfrérie, le président Fanfan Dalcoletto a passé de flambeau à son successeur. 

Par France 3 Via Stella

Jour de fête à Bastia, ce mardi 19 mars. Cet après-midi, une procession a attiré 500 personnes dans les rues de la ville pour célébrer la Saint-Joseph, le saint gardien de la ville. Un des grands rendez-vous de la vie bastiaise, la Saint-Joseph est une cérémonie religieuse très importante dans le quartier. 

Comme chaque année, la statue du saint a été portée jusqu'à la cathédrale Sainte-Marie. La procession est le symbole de la visite de Joseph à son épouse la Vierge Marie. Cette fête populaire est aussi l'occasion de déguster les traditionnels "panzarotti" (beignets de riz ou de farine de pois chiches).

La grand-messe s'est tenue ce matin à l'archiconfrérie de Saint-Joseph. Son président, François, dit "Fanfan" Dalcoletto, y a passé le flambeau à José Gandolfi après 34 ans à la tête de cette institution. Il a fait part de son émotion. 

C'est merveilleux, j'ai des souvenirs monstres, comme le tricentenaire, ou le jumelage avec la très vénérable confrérie de Trastevere, qui a donné une magnifique Saint-Joseph avec les deux Saints. C'était miraculeux, et il y en aura beaucoup d'autres.

Le nouveau président José Gandolfi a, dit-il, conscience de cette nouvelle tâche qui lui incombe désormais. 

C'est un patrimoine immatériel que l'on essaye de maintenir à bout de bras chaque année. De l'extérieur, ça semble aisé, mais c'est extrêmement difficile de maintenir aujourd'hui des célébrations pareilles dans un quartier. 

Le maire d'Ajaccio, Laurent Marcangeli, y a assisté aux côtés du maire de Bastia, Pierre Savelli. 

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus