• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : des huîtres et des oursins pour dépolluer le vieux port 

Une cage contenant 100 huîtres a été placée dans le vieux port de Bastia mercredi 12 juin. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA
Une cage contenant 100 huîtres a été placée dans le vieux port de Bastia mercredi 12 juin. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA

Expérimentation inédite dans le vieux port de Bastia, mercredi 12 juin, des cages d'huitres et d'oursins ont été placées au fond de la mer pour dépolluer le site. Le procédé existe aussi à New-York mais pour un objectif différent.
 

Par France 3 Corse ViaStella

Des huîtres ont été placées dans le vieux port de Bastia. Elles ont une mission : le dépolluer. 

L'opération est inédite. Dans une cage, 100 huîtres seront positionnées dans l'eau près des cuves d'essence pour les bateaux. Objectif : nettoyer et filtrer l’eau.

Mais pour ça, elles ne seront pas seules. 80 oursins sont eux aussi plongés en mer, pour une durée d’un an, par les scientifiques de Stella Mare. « On va regarder la capacité de deux organismes : un filtreur qui est l’huître plate et un brouteur qui est l’oursin violet, pour voir ce qu’ils peuvent emmagasiner, filtrer, brouter en termes de polluants, de matières organiques, de nutriments et voir ce qu’ils peuvent accumuler pour épurer ce milieu pour améliorer la qualité de l’eau », explique Sylvia Agostini, responsable scientifique du programme. 
 

Complémentarité 


Les huîtres et les oursins travaillent donc de manière complémentaire. Les deux sont bien évidemment impropres à la consommation.

 
Bastia : des huîtres et des oursins pour dépolluer le vieux port 
Intervenants - Sylvia Agostini, Responsable scientifique du programme ; Alexandre Vela, Ingénieur à Stella Mare. Equipe - Pierrick Nannini ; Marion Fiamma ; Ramsey Kinany.


Pour assainir l'ensemble du vieux port, ces animaux marins ont été immergés à plusieurs endroits stratégiques. « Comme on cherche à percevoir ce qui va être accumulé par les organismes, on a voulu se positionner à côté de points particuliers, notamment au niveau de la station ou au niveau de l’entrée du port », précise Alexandre Vela, ingénieur à Stella Mare. 

L'opération intéresse de près des scientifiques européens qui pourraient la décliner. Le maire de Bastia espère lui aussi que ces tests de dépollution seront concluants.
L'objectif est double : obtenir le label port propre et surtout concrétiser un projet municipal. Celui d'une piscine avec deux vasques d'eau séparées par des pontons. Pour cela, il faudra attendre 2021.


 

Sur le même sujet

Corse : création d’un brevet professionnel dans le secteur des sports de nature

Les + Lus