• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia III : le FN présente Michel Bruschini et Catherine Grimaldi, ses candidats à l’élection départementale partielle

Bastia III : le FN présente Michel Bruschnini et Catherine Grimaldi, ses candidats à l’élection départementale partielle
Reportage : Anne-Marie Leccia et Pascal Alessandi

Le Front National présentait ce vendredi Michel Bruschini et Catherine Grimaldi, son binôme de candidats pour les élections départementales partielles du canton de Bastia III, les 2 et 9 octobre prochains.

Par France 3 Corse ViaStella

Pour l’élection départementale partielle des 2 et 9 octobre prochain, le FN espère créer la surprise et vise une première place au premier tour dans le canton de Bastia III.

« Ca fait 30 ans qu’on prévient les gens, la population, les élus, qu’on leur dit « regardez, l’immigration massive, l’insécurité, l’islamisation des personnes, la radicalisation. Pour nous le constat est fait. On essaye de trouver des solution », explique Michel Bruschini. A ses côtés, Catherine Grimaldi, étudiante, est une novice en politique.

Connu dans le canton

Mais lui est connu dans le canton. Une popularité due à son métier : il est employé d’une entreprise de courrier express.

En 2015, avec des candidats inconnus le FN avait fait 16,5 % et Michel Bruschini avait réalisé un score de 17,5% dans le canton de Bastia IV. Cette fois, avec l’actualité récente et les divisions des concurrents, il ambitionne d’atteindre 22 % au premier tour et affirme même se positionner pour la victoire.

Le vote du second tour de mars 2015 avait été annulé le 6 juillet par le Conseil d’Etat, après le recours déposé par Joseph Martelli et Anne-Marie Piacentini, les candidats battus de justesse - à 137 voix près - par le ticket Gandolfi-Poggi.

Les autres candidats

Cette fois, Les divisions au sein du Pari radical de gauche (PRG) ont eu raison du binôme Joseph Martelli et Anne-Marie Piacentini, qui se présente désormais sous l’étiquette divers gauche.

Cette fois-ci, le conseiller départemental sortant, Joseph Gandolfi, s’alliera à la première adjointe au maire de Bastia, Emmanuelle de Gentili. Un tandem nationaliste-socialiste inédit.

Pascal Rossi et Marina Luciani, qui représentent l'union du parti communiste français et du Front de Gauche, a fait acte de candidature samedi 3 septembre.

Côté PRG, le candidat est Jean-François Mattei se présente aux côté de Marie-Claire Poggi du mouvement corse démocrate (MCD).

Les Républicains se sont quant à eux expliqués sur leur choix de ne présenter aucun candidat à cette élection dans un communiqué publié mardi 6 septembre : "Il s’agit d’un canton bastiais et en 2015, nous avions fait le choix de laisser le groupe de droite municipale conduire les négociations avec l’ensemble de ses partenaires."

La fédération Les Républicains de Haute-Corse ne donne donc aucune consigne de vote à ses militants et à ses sympathisants pour ce scrutin.
gauche, a officialisé sa candidature vendredi 2 septembre. En mars 2015, le binôme emmené par Joseph Gandolfi s'était placé en tête au premier tour avec 36,41% des voix et avait réalisé un score de 51,92% au second tour.

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW - Eugénie Bogdanova, Réceptionniste saisonnière

Les + Lus