• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : violents incidents à la suite de la manifestation, quatre voitures brûlées

Des incidents ont éclaté dans le centre-ville de Bastia entre la place Saint-Nicolas et la place du Marché, le 15 octobre 2016. / © France 3 Corse
Des incidents ont éclaté dans le centre-ville de Bastia entre la place Saint-Nicolas et la place du Marché, le 15 octobre 2016. / © France 3 Corse

De violents incidents ont éclaté dans le centre-ville de Bastia, après la fin de la manifestation en soutien aux jeunes nationalistes condamnés. Quatre voitures ont pris feu.

Par France 3 Corse

Des heurts entre les forces de l'ordre et des manifestants ont éclaté samedi après-midi après la fin du rassemblement en faveur des jeunes nationalistes condamnés.

Les forces de l'ordre se sont déployés dans le centre-ville de Bastia, le 15 octobre 2016. / © France 3 Corse
Les forces de l'ordre se sont déployés dans le centre-ville de Bastia, le 15 octobre 2016. / © France 3 Corse

Une trentaine de personnes cagoulées ont lancé de premiers cocktails Molotov sur les grilles de la Préfecture. Les manifestants se sont ensuite repliés au niveau du boulevard Paoli et de la place Saint-Nicolas pour remonter vers la place du Marché.

Là, les manifestants étaient face aux forces de l'ordre, les premiers leur lançaient des cocktails Molotov et des pierres, les seconds répondaient avec du gaz lacrymogène. Quatre voitures de particuliers ont pris feu du côté de la place Saint-Nicolas et de la place du Marché.


Et au moins un véhicule de CRS a été incendié près de la préfecture de la Haute-Corse.



Gilles Simeoni, le président du Conseil exécutif de Corse est intervenu lors des échauffourées, il tentait de calmer les manifestants.
A partir de 18h, la tension est retombée et les manifestants se sont dispersés. 

Les démineurs ont découvert près de la préfecture, deux boules de pétanque évidées, remplies d'une substance explosive, reliées à une mèche. De quoi constituer des grenades artisanales.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus