Cinéma : sortie en salles de « De Gaulle » du réalisateur bastiais Gabriel Le Bomin

Le film « De Gaulle » sort ce mercredi 4 mars. Réalisé par le Bastiais Gabriel Le Bomin, il retrace la naissance du grand homme tout en abordant l’intimité du couple formé par Yvonne et Charles. Rencontre avec l’équipe de tournage. 
Le film « De Gaulle » sort ce mercredi 4 mars. Réalisé par le Bastiais Gabriel Le Bomin, il retrace les événements qui ont fait du général un grand homme tout en abordant l’intimité du couple formé par Yvonne et Charles.
Le film « De Gaulle » sort ce mercredi 4 mars. Réalisé par le Bastiais Gabriel Le Bomin, il retrace les événements qui ont fait du général un grand homme tout en abordant l’intimité du couple formé par Yvonne et Charles. © FTVIASTELLA
C’est la première fois que le cinéma s’attaque au monument Charles De Gaulle. Le film, réalisé par le Bastiais Gabriel de Bomin raconte la naissance du grand homme. 

Entre moments d’Histoire très documentés et fiction, il livre un film étonnant, imposant et charmant basé sur des lettres et des témoignages. « Il y a tous les plis de l’Histoire qui ne sont pas éclairés, comme l’intimité du couple et de la famille, où on a très peu d’éléments. Certains éléments nous ont servis. Il y a le témoignage de Philippe De Gaulle, un des enfants, qui a beaucoup raconté ses parents. Et à l’intérieur de ça, il y a les possibilités de la fiction dans la limite du vraisemblable et du respect de ce qu’est une vie privée », indique Gabriel Le Bomin. 

 
Cinéma : sortie en salles de « De Gaulle » du réalisateur bastiais Gabriel Le Bomin
 

« Il y a une grande conviction du destin de son mari »


Car l’œuvre montre aussi le couple formé par Yvonne et Charles De Gaulle. Loin de l’image rigide qui leur colle à la peau, sur la pellicule, se dévoile un couple qui s’aime, s’écrit, s’étreint. « Il dédicace ses mémoires de guerre à Yvonne De Gaulle, sans qui rien n’aurait pu être. On cette image de femme un peu en retrait, humble et modeste. Elle l’était. Mais il y a aussi derrière une grande force, une grande conviction du destin de son mari et du destin qu’ils avaient à jouer ensemble », souligne Isabelle Carré, qui incarne le rôle d’Yvonne De Gaulle. 

Ici, tout se joue quatre semaines avant l’appel du 18 juin. Lambert Wilson n’a pas cherché à imiter la voix du Général devant le véritable micro de la BBC prêté par un collectionneur. 
L’acteur donne toute sa force au discours. « Ce sont des mots qui vont avoir un effet très puissant sur les Français qui vont les entendre, ça va être le début de la France libre. Il va rassembler l’embryon de Résistance », estime Lambert Wilson. 

« De Gaulle » est sorti en salles ce mercredi 4 mars. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture