Covid : le Sporting Club de Bastia met en place un système pour libérer des places les soirs de match

Les Bleus ont signé un départ de saison en trombe, et le club affiche 5.000 abonnés. Soit la jauge autorisée par les autorités. Conséquence, Armand Cesari est interdit aux spectateurs qui veulent s'y rendre de manière occasionnelle. Alors le SCB en appelle à la solidarité des supporters.

Les supporters bastiais, masqués mais fidèles au poste
Les supporters bastiais, masqués mais fidèles au poste © Angele RICCIARDI / AFP
" C'est un drôle de début de saison. Très contrasté. Le SCB est numéro 1 au classement, le début de saison est très satisfaisant, mais il y a aussi l'épidémie de Covid-19, et les mesures sanitaires qui vont avec."

Jérôme Negroni, le directeur général adjoint, a pris très vite la mesure de la situation, avec les autres dirigeants du club. 

"Armand Cesari peut accueillir 5.000 personnes, pas plus. Ce qui nous contraint à refuser des supporters les soirs de match, et c'est extrêmement frustrant. On a réfléchi à une solution pour rendre le stade plus accessible au peuple bleu."

5000, pas plus

"On a proposé aux abonnés qui le souhaitent de désactiver leur carte, pour l'ensemble de la saison ou pour une rencontre. Et chaque carte désactivée libèrera une place qui sera mise en vente sur le site."
Benjamin Santelli à la lutte avec un défenseur de Bourg en Bresse, le 11 septembre 2020 à Furiani, devant des tribunes à moitié vides en raison des limitations de jauge
Benjamin Santelli à la lutte avec un défenseur de Bourg en Bresse, le 11 septembre 2020 à Furiani, devant des tribunes à moitié vides en raison des limitations de jauge © Xavier GRIMALDI/ MAXPPP
De prime abord, la technique semble hasardeuse. Quel supporter aurait le sens du sacrifice suffisant pour laisser sa place à un autre ? La solidarité bleue ne va pas jusque là, et Jérôme Negroni en est conscient. 

"Il n'est pas question de renoncer à aller au stade, bien sûr", explique le DGA.

"Mais l'expérience nous a appris que de nombreuses personnes prennent leur abonnement pour témoigner de leur soutien au club, et ne viennent pas, parce qu'ils habitent loin. Cela faisait une place vide au stade, perdue puisque comptabilisée malgré tout..."

Profiter des abonnements de "soutien"

Et puis il y a celles et ceux qui, parce qu'ils sont absents de l'île, malades, ou pour d'innombrables autres raisons, manqueront un match ou deux. 

Il existe désormais la possibilité de remplir un formulaire sur le site, pour le faire savoir au club.
Formulaire de désactivation sur le site du SCB
Formulaire de désactivation sur le site du SCB © DR
Le Sporting a tenu le compte, en scannant à l'entrée la carte des abonnés, du nombre d'abonnés présents à chaque match lors des saisons précédentes. Et évalue à 20 % le nombre d'absents, de manière "rotative".

500 à 600 places débloquées à chaque rencontre

Le club estime que cela pourrait libérer entre 500 et 600 places par rencontre à domicile, ce qui ferait 500 à 600 heureux. 

"On veut quantifier tout cela de manière très claire, bien en avant de la journée de championnat, pour ne pas prendre le risque de vendre une seule place de plus que le nombre autorisé".
Les joueurs bastiais célèbrent un but contre Bourg en Bresse le 11 septembre 2020
Les joueurs bastiais célèbrent un but contre Bourg en Bresse le 11 septembre 2020 © Xavier GRIMALDI/MAXPPP
Si le Sporting Club de Bastia continue sur sa lancée, et aligne les victoires, pas sûr que cela suffise à répondre à la demande...

Mais c'est toujours ça de pris pour les quelques heureux élus supplémentaires qui, les soirs de matchs, pourront prendre place dans les travées d'Armand Cesari. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport sc bastia coronavirus/covid-19 santé société