Fin des études pour choisir le nouveau port de Bastia

Une nouvelle étape a été franchie dans le dossier du port de Bastia avec la fin, ce lundi, des travaux de forages et d’études des fonds marins. Les études permettront à la Collectivité de Corse de de choisir entre les trois projets de nouveau port.

La vue sur le port de Bastia, depuis les jardins de la Citadelle.
La vue sur le port de Bastia, depuis les jardins de la Citadelle. © C. GIUGLIANO / FTVIASTELLA
Un nouveau port verra-t-il le jour à Bastia ? La question revient régulièrement depuis 20 ans. Et une nouvelle étape a été franchie, ce lundi 27 juillet, avec la fin des travaux de forages et d’études des fonds marins (sondages géotechniques), qui avaient débuté il y a deux mois - une barge se déplacait le long de la cote bastiaise, du port de commerce à l’Arinella.

L’étude relative à la réalisation d'un nouveau port pour Bastia est destinée à avancer sur la question du port, son emplacement et sa réalisation. L’analyse des données recueillies et les conclusions sont attendues d’ici fin octobre.
 

Elles permettront à la Collectivité de Corse de choisir entre les trois projets de nouveau port qui s’affrontent. Face au projet de port de la Carbonite, à l’idée depuis 2004, il y a l’expansion du port actuel avec des digues flottantes et le projet Portu Novu.

Ce dernier, plus petit que la Carbonite (les deux projets se situent au sud de la Citadelle), est décrit comme plus propre et plus écologique – il a été dévoilé par Gilles Simeoni en 2019.
 
Projection du projet de port de la Carbonite
Projection du projet de port de la Carbonite © France 3 Corse ViaStella
 
Le projet Portu Novu, dévoilé en 2019.
Le projet Portu Novu, dévoilé en 2019. © DR
 

"Je me suis engagé à soumettre à débat et à décision trois scenarii et trois hypothèses" - Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse


Présent lundi pour la clôture des études, le président du conseil exécutif de Corse est revenu sur le dossier du nouveau port : "Je me suis engagé à soumettre à débat et à décision trois scenarii et trois hypothèses. Et à donner tous les éléments, par rapport à ces trois hypothèses, qui permettront aux Bastiais et aux Corses de faire le meilleur choix, qu’il s’agisse des citoyens ou des décideurs. C’est la procédure qui est en cours."

L’étude, qui a nécessité un investissement de près de 2,2 millions d’euros financé par la Collectivité de Corse, la CCI et l'État, semble montrer qu’aucune hypothèse n’est écartée, et qu’un nouveau port émergera un jour. Le port actuel date du 19e siècle, et il est décrit comme obsolète.

Les conclusions de l'étude attendues d'ici fin octobre

La fin de l’étude témoigne également d’un nouveau pas franchi par la Collectivité de Corse dans le projet du nouveau port et ravit les principaux acteurs du dossier. "C’était très important, confie Stefanu Venturini, président de la commission du port de Bastia et vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Haute-Corse. C’est un signal fort envoyé à l’ensemble de la place portuaire. Le projet du port n’est pas enterré, il continue. Et aujourd’hui, on va pouvoir commencer à quantifier les aménagements futurs."
 

Les conclusions sont attendues d’ici fin octobre. Elles analyseront les données récoltées par les plongeurs, qui ont investi les fonds marins, à plus de 30 mètres de profondeur, pour extraire et analyser les sols – 44 prélèvements différents correspondant aux divers projets d’implantation du futur grand port à Bastia. "On a prélevé de façon intacte à des profondeurs différentes tous les éléments et les sols qui vont entrer en contact avec les fondations du projet, précise Alison Schneider, ingénieur environnement et milieux marins qui a travaillé sur le projet. Et en parallèle, on travaille avec un poste pressiométrique qui fait d’autres types d’essais et de mesures des résistances utiles pour calculer les tassements et les fondations."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie politique