Gilets jaunes : quatre personnes mises en examen pour des dégradations à Bastia

Ce mardi 18 décembre, quatre personnes ont été mises en examen pour des dégradations en marge de la manifestation des gilets jaunes le 8 décembre à Bastia. Le parquet a ouvert une information judiciaire, l’enquête cible particulière la destruction de distributeurs automatiques de billets. 

© FTVIASTELLA
Quatre personnes ont été mises en examen et placées en détention, mardi 18 décembre, pour des violences et des dégradations commises en marge de la manifestation des gilets jaunes du 8 décembre dernier à Bastia. Une décision qui intervient après 96 heures de garde à vue. 

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Bastia et confiée à un juge d'instruction et la police judiciaire est en charge des investigations. Selon nos information, l'enquête cible tout particulièrement la destruction de plusieurs distributeurs automatiques de billets.

Les faits visés comprennent, selon le parquet, la "participation à un attroupement armé". La procureure de la République de Bastia n'a pas souhaité être plus spécifique car il s'agit "d'informations sensibles et d'autre opérations sont prévues". La défense des mis en cause n'a pu être contactée. 
 

Condamnations


Le samedi 8 décembre, huit personnes ont été interpellées à Bastia en marge de la manifestation des gilets jaunes. À cette date, du mobilier urbain a été vandalisé et un policier a été blessé à l’aide d’une barre de fer. 

Cinq d’entre elles ont été jugées en comparution immédiate et condamnées à des peines allant de six mois à deux ans d’emprisonnement. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société justice