Jean-André Ottaviani : "Continuer à exister et ne pas faire de pas en arrière"

Publié le
Écrit par P.Ph.
Jean-André Ottaviani, entraîneur du FCBB
Jean-André Ottaviani, entraîneur du FCBB © DR

Jean-André Ottaviani, l’entraîneur du FC Bastia-Borgo qui entamera sa deuxième saison en National, vendredi à Créteil, veut continuer de faire grandir le club et justifie les nombreux départs par un renouvellement nécessaire.

A quelques jours de la reprise des championnats de football professionnel, France 3 Corse ViaStella vous propose quatre entretiens avec les acteurs du football insulaire. Deuxième épisode avec Jean-André Ottaviani, entraîneur du FC Bastia-Borgo.


"Le championnat va reprendre après une saison 2019-2020 particulière (le FCBB a terminé 13e du National), interrompue par la crise du Covid-19. Comment avez-vous retrouvé vos joueurs après le confinement ?
Curieusement, on les a retrouvés en bonne forme, il n’y avait pas d’excès de poids ou de gros déficit. On a eu des joueurs en retard, mais pour des pépins physiques. On est impatients que ça commence, c’est la première fois qu’on fait une préparation de huit semaines, et c’est très long. En plus, on est repartis de très très loin.

Beaucoup de joueurs sont partis à l’intersaison (15 joueurs). Pourquoi avoir autant modifié le visage de l’équipe ?
Les départs, c’est un peu notre lot à nous. Le club est obligé de recommencer de zéro chaque année. On avait deux joueurs demandés (Cédric Odzoumo, parti à Boulogne, et Mohamed Ouadah, qui a rejoint Laval). Pour le reste, on a fait le bilan en fin de saison. Il y a des joueurs dont le contrat n’a pas été renouvelé. On voulait renouveler ce groupe, amener de nouvelles têtes et un nouvel état d’esprit. Si on veut continuer à progresser, il faut changer.



Vous avez recruté Geoffray Durbant, auteur de 15 buts la saison dernière avec Sedan (N2). Il vient pour remplacer Cédric Odzoumo ?
Il n’est pas venu pour remplacer Odzoumo, ils auraient pu d’ailleurs être complémentaires. C’est un buteur, un joueur de surface qui sait aussi décrocher pour jouer et trouver des espaces. Il a besoin d’un joueur plus athlétique à côté, un peu à la Odzoumo, avec plus de réussite.

 

"On a recruté des joueurs pour faire du jeu, mais en National il faut garder une certaine prudence"

Jean-André Ottaviani, entraîneur du FCBB



Quelle philosophie de jeu va vous animer cette année ?
Je suis un peu à contre-courant de ce qui se fait en National, avec des blocs qui contrent et des joueurs athlétiques. On essaie toujours de produire du jeu, même si la saison dernière en deuxième partie de saison, il a fallu charbonner et laisser les principes de côté. Si on peut allier plaisir du jeu et résultat… On travaille dans ce sens, on a recruté des joueurs pour faire du jeu, mais en National il faut garder une certaine prudence.

Le derby face au Sporting arrive vite (2e journée, le lundi 31 août à 20h45). Il va falloir être rapidement prêt.
Si on peut faire comme la saison dernière face au Gazélec en prenant quatre points… Mais gagner le derby, ça ne garantit pas d’évoluer en National.
 

"On ne se rend pas compte de la difficulté d’exister avec nos moyens"

Jean-André Ottaviani, entraîneur du FCBB



Justement, quel est l’objectif ? Peut-on raisonnablement espérer mieux qu’un maintien quand on est l’un des plus petits clubs du National ?
Essayer de faire mieux que l’année dernière (le FCBB avait terminé 13e du championnat). On ne se rend pas compte de la difficulté d’exister avec nos moyens.

Trois ans après la fusion entre le CA Bastia et Borgo, comment jugez-vous l’évolution du club ?
C’est l’évolution d’un club qui a connu la réussite assez vite, et qui n’a pas eu le temps de se structurer à tous les niveaux. Quand la réussite arrive, on ne peut pas la refuser, mais il y a encore du travail à faire. Le reste n’a pas eu le temps de suivre, au niveau de l’organisation, mais le club y travaille. Il faut continuer à rester à ce niveau, se maintenir, exister et surtout ne pas faire de pas en arrière."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.