"Opéra déconfiné" à Bastia : quand l’art lyrique s’invite dans les quartiers prioritaires

Publié le
Écrit par Juliette Vincent-Seignet

La Ville de Bastia propose tous les mercredis, du 6 juillet au 31 août, des mini-concerts dans différents quartiers de la ville. Des artistes lyriques locaux se relaieront semaines après semaines autour de grands thèmes. L’objectif est de démocratiser cet art et de rendre plus accessible la culture.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

17h, place Vattalapesca. La terrasse du café est remplie par les habitués du quartier. Des enfants jouent. Au premier étage d'un immeuble, une femme et un enfant, curieux, passent la tête par la fenêtre. Les oreilles sont attirées par quelques notes de piano. Le chanteur lyrique Jean-Jacques Ottaviani ouvre le bal sur la scène improvisée. Au fil de la soirée, d'autres artistes insulaires vont le rejoindre.

Jusqu'à 20h, ils joueront des classiques, comme La Bohème de Puccini, La Traviata de Verdi… Des mini-concerts de vingt minutes sous les yeux des passants et habitants du quartier. Cette soirée, la première de l’été sera renouvelée tous les mercredis pendant deux mois, dans le cadre de l’opération «Opéra déconfiné». Une action portée par la Direction du Renouvellement Urbain et de la Cohésion sociale et mise en œuvre par l’association Collectif des Artistes Lyriques et Musiciens pour la Solidarité (CALMS).

Une action «hors les murs» aux pieds des immeubles

Pour Elodie Tisserand, mezzo-soprano, référente de ce projet, "il est important de démocratiser l’opéra. Ces mini-concerts permettent aux gens qui n’ont pas accès à cet art de découvrir un petit échantillon. Avec ce rendez-vous hebdomadaire, on espère tisser des liens entre l’opéra et le public».

Lors de ces concerts, les passants pourront découvrir ou retrouver des artistes insulaires bien connus, comme Jean-Jacques Ottaviani, Marina Luciani, Anne-Laure Allegre, Jean-Antoine Feralli, Lucile Chenot-Ramelli, Amélie Tatti, François Colin, Maryline Leonetti, Antoine Maestracci, Anaïs Gaggeri, Emmanuelle Mariini, Brigitte Olmetta, Anne-Marie Grisoni, Marion Giansily, Jérémie Vuilliamer, Guy Luciani, Elodie Tisserand, Armand Paoli.

L’amour, la colère, la manipulation, l’émancipation des femmes…. A chaque soirée, une thématique sera abordée autour des chants. «L’opéra parle du quotidien et des sentiments. C’est un art très abordable, il est nécessaire de retirer cette barrière. Il faut déconstruire ce mythe où l’opéra nécessiterait des clefs de lecture spécifique», confie Marie-Hélène Giuly, cheffe de projet Cohésion Sociale à la Ville de Bastia.

Des concerts aux quatre coins de la ville

Pour aller au plus près du public, l’association (CALMS), en charge d’événements artistiques solidaires, a choisi d’implanter ces concerts dans quatre quartiers de la ville. Ainsi, la place Vattalapesca, la place Vincetti, la cité des arbres (rue des chênes lièges) et la place Claude Papi seront occupées tous les mercredis soirs par les artistes.

Grâce à cette opération, la Ville de Bastia et l’association CALMS espèrent inciter les habitants à davantage fréquenter les structures culturelles de l’île. L’idée est aussi de tisser des liens, de créer des rencontres grâce à la récurrence des rendez-vous.

Voici le programme détaillé de tous les concerts de cet été, dans le cadre de l’opération «Opéra déconfiné» :

  • 6 juillet : les tubes de l’opéra : Libiamo, La Traviata de Verdi / L’heure exquise, La veuve joyeuse de Lehàr / Quando m’en vo, La Bohème de Puccini / Una furtiva lagrima, l’Elixir d’amour de Donizetti
  • 13 juillet : de l’amour sincère à la manipulation : Di provenza il mar il suol. Germont, La Traviata de Verdi. / Couplet du Toréador, Escamillo, Carmen de Bizet / O mio babbino caro, Gianni Schicchi de Puccini / La ci darem la mano, Don Giovanni de Mozart
  • 20 juillet : l’opéra et l’humour : Air de la veuve, La Vie Parisienne d’Offenbach / Duo des dindons, La Mascotte d’Audran /Duo de la mouche. Orphée aux enfers d’Offenbach / Gris suis-je gris vraiment ? Les Mousquetaires au couvent de Varney
  • 27 juillet : l’opéra et l’amour malgré les obstacles : Vainement ma bien aimée, Le rois d’Ys de Lalo / Tornami a dir que m’ami, Don Pascuale de Donizetti / Je veux vivre, Roméo et Juliette de Gounod /Parigi o cara, La Traviata de Verdi
  • 3 Août : l’opéra et la colère : Duo Germond, Traviata de Verdi / Pace mio Dio, la forza del destino de Verdi /La calumnia, le barbier de Séville de Rossini
  • 10 août : l’opéra et l’émancipation féminine : J’ai deux amants, L’amour masqué de Messager / The spirit of the air, Purcell / La griserie (ou que les hommes sont bêtes), La Périchole d’Offenbach / Boy like that, West side story de Bernstein
  • 17 août : l’opéra et la confusion des genres : La Barcarolle d’Offenbach / Le duo des chats de Rossini / Voi que sapete, Les noces de Figaro de Mozart / Que faro senza, Orphée et Euridice de Gluck
  • 24 août : l’opéra et la Corse : Surprise !
  • 31 Août : on chante ensemble : Surprise !