Port de Bastia : un projet d’électrification des quais à l’étude

Alimenter en électricité les bateaux de commerce accostés au port de Bastia grâce à de l’énergie produite localement. Le projet est en étude. À terme, il pourrait être décliné dans tous les ports de l’île. 
Le projet d'électrification du port de Bastia compte quatre bornes.
Le projet d'électrification du port de Bastia compte quatre bornes. © Corse énergie solaire
Des fumées noires, toxiques, qui polluent l’air. Dans les ports de Corse, la scène se répète à l’envie dès qu’un bateau de commerce accoste. Car pour répondre aux besoins d’énergie à bord, ces navires sont obligés de laisser tourner leurs moteurs. 

Pour lutter, notamment, contre ces pratiques, le bureau d’étude Corse énergie solaire, en partenariat avec l’entreprise de développement et de production d’énergies renouvelables Amarenco, travaille à un projet d’électrification des quais du port de Bastia. 

Le principe est simple : créer de l’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques, la stocker par hydrogène et la restituer à bord des navires via des bornes installées sur les quais. « Pour l’installation des panneaux nous allons utiliser la surface exploitable sur les lieux comme l’endroit où se garent les semi-remorques par exemple. Et nous envisageons d’en placer sur des structures métalliques que nous allons créer notamment au niveau de l’accès piéton. Ca aura une double utilité, faire de l’ombre aux personnes qui attendent et créer de l’énergie », explique Loïc Blanc, ingénieur d’étude au sein de Corse énergie solaire.
 
Le projet comporte aussi l'installation d'ombrières.
Le projet comporte aussi l'installation d'ombrières. © Corse énergie solaire


Ce système de stockage pourrait également permettre à la production électrique insulaire de se délester en période de pointe. 
 

Un secteur créateur d’emplois ? 


Pour Marie-Hélène Mattei, gérante du bureau d’étude, cette électrification des quais du port de Bastia n’est qu’un début dans le développement de la production d’énergies renouvelables en Corse. « C’est un des leviers économiques les plus importants et sur lequel il faut se pencher rapidement. C’est l’avenir et c’est un domaine créateur d’emplois », soutient-elle.
 
Et cela pourrait passer par l’hydrogène. « C’est aussi à développer en Corse, car actuellement, il y a un travail sur les voitures à hydrogène ou encore les trains. En plus en cas d’excédant, l’hydrogène peut aussi être transformé en méthane », note Loïc Blanc. 

Pour le moment, le projet d’électrification des quais du port de Bastia est à l’étude. À terme, il pourrait intégrer la programmation pluriannuelle de l’énergie lors de sa révision. S’il est lancé, il pourrait s’appliquer aux autres ports de l’île, voire aux aéroports. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie transports énergie environnement énergies renouvelables