Présidentielles : La primaire LR redonne des couleurs aux Républicains de Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sébastien Bonifay
Les militants LR de Haute-Corse, dans l'attente des résultats du deuxième tour entre Valérie Pécresse et Eric Ciotti.
Les militants LR de Haute-Corse, dans l'attente des résultats du deuxième tour entre Valérie Pécresse et Eric Ciotti. © S.Bonifay/FTV

Nous avons vécu l'annonce des résultats du congrès des Républicains au siège LR de Haute-Corse. Au-delà de la victoire de Valérie Pécresse, largement saluée, les militants veulent voir dans cette journée un acte fondateur qui marque le retour du parti gaulliste sur le devant de la scène politique.

"Aujourd'hui, j'ai une bonne nouvelle les amis. La droite républicaine est de retour !"

Sur l'écran de télévision de la permanence LR bastiaise, Valérie Pécresse prononce son discours, quelques minutes après l'annonce de sa victoire par Christian Jacob. Une annonce qui n'a pas suscité d'éclats de joie chez les militants réunis rue Luce de Casabianca. Pas parce qu'ils étaient déçus du résultat. La plupart avaient même témoigné de leur soutien à Valérie Pécresse depuis longtemps. Mais parce que nul, ici, ne doutait de l'issue du scrutin.  

Nouveau départ

En revanche, cette phrase, prononcée par la candidate désormais officielle, et qui évoque la renaissance du parti Républicain après de longues années d'errances, est saluée par une salve  d'applaudissements nourris. "On sort de notre traversée du désert", lance Viviane Sammarcelli, secrétaire départementale. 

Au siège départemental, on est loin de l'effervescence de la rue de Vaugirard, où près de deux-cent journalistes se pressent pour obtenir quelques mots de la candidate. Ils ne sont qu'une dizaine de fidèles, autour de François-Xavier Ceccoli, le président de la fédération de Haute-Corse. Mais tous ont le sourire, et ont même mis une bouteille de champagne au frais, pour fêter ça.

Unité

Livia Graziani-Sanciu, responsable des Jeunes Républicains du département, a soutenu Valérie Pécresse depuis le début de la campagne, et elle est ravie des presque 61 % de suffrages récoltés. "C'est un signal fort que l'on envoie, tant au sein de notre parti politique qu'à la France dans son ensemble. C'est la première fois qu'une femme porte nos couleurs à l'élection présidentielle, et j'en suis très fière. Je pense qu'Emmanuel Macron était persuadé de se retrouver face à Eric Zemmour ou Marine le Pen au second tour. Avec une Valérie Pécresse dans la course, ça va changer la donne"

On n'est pas le centre -gauche, on est la vraie droite.

François-Xavier Ceccoli

 Pour François-Xavier Ceccoli, qui nous répond à l'ombre de l'immense affiche du Général de Gaulle, placardée sur le mur, l'unité affichée durant ce congrès va aussi beaucoup jouer pour la suite. Mais c'est surtout le programme qui compte. "Valérie Pécresse a un programme bien estampillé à droite, et ça, c'est important pour les militants. Là, les choses sont claires. On n'est pas le centre-gauche, on est la vraie droite... C'est un vrai programme, pas un programme mou, qui va faire la preuve que l'on peut régler les problèmes auxquels sont confrontés les Français sans tomber dans les extrêmes, ou prôner le racisme." Une allusion claire à Zemmour, qui entendait bien siphonner les voix des déçus du LR.

Une dynamique nationale bénéfique à la droite insulaire

Un militant de la première heure, qui s'affaire à couper des parts de tarte aux pommes, lance à la cantonade, le sourire aux lèvres : "la campagne est lancée, préparez les bulletins d'adhésion !" Le LR, sur l'île, peine se faire une place sur le nouvel échiquier politique dicté par les nationalistes. Alors on espère que ces primaires réussies, et la campagne qui s'ouvre, vont faire revenir au bercail les brebis qui ont quitté le troupeau. Et pourquoi pas susciter l'adhésion de nouveaux venus. 

La campagne est lancée, préparez les bulletins d'adhésion !

Selon son président, la fédération de Haute-Corse a connu, à l'approche des primaires, une hausse de 20 % de ses adhésions. Elles s'élèvent aujourd'hui à 1025 (moitié moins en Corse du Sud). "Nous avons été surpris de cet engouement, et bien sûr, ça nous booste pour la suite. Et puis qui sait ? Si, au niveau national, se crée une vraie dynamique, et que la victoire est au bout, nous en bénéficierons certainement."

Pour cela, il faut d'abord remporter la présidentielle. Et le chemin jusqu'à l'Elysée est encore long. Mais chez les républicains de Corse, on espère bien que ce cheminfera un détour par l'île, ainsi que nous le rappelle Livia Gragiani-Sanciu.."Il faut absolument que Valérie Pécresse revienne en Corse. Et surtout à Bastia, d'où elle est originaire. Je pense que c'est quelque chose qui se fera, et nous serons ravis de l'accueillir". 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.