Territoriales – La démarche de la Gauche Républicaine compromise

Après le renoncement de Maria Guidicelli, la constitution d'une liste de la Gauche Républicaine semble plus que compromise, alors que tour-à-tour, Jean Zuccarelli et Jean-Marc Venturi, pressenti comme tête de liste, indiquent renoncer à participer aux élections territoriales de décembre.

Après le départ de Maria Guidicelli, le "groupe de Corte" qui réunit une partie de la gauche dite républicaine en parallèle à la liste de La Républicaine en marche, enregistre deux nouvelles défections.

Le conseiller municipal d'opposition de Bastia Jean Zuccarelli puis Jean-Marc Venturi, président délégué de la chambre d'agriculture de Haute Corse, ont annoncé lundi dans des communiqués distincts jetter l'éponge. 

"Avec un certain nombre de responsables souvent désignés comme "groupe de Corte" nous avions avancé sur ce projet et pu espérer une concrétisation prochaine", explique Jean Zuccarelli.


Le radical de gauche explique s'être "loyalement impliqué" pour constituer une liste territoriale "porteuse d’un projet de développement économique et de justice sociale, et affichant clairement son refus non seulement de l’indépendance mais aussi celui de l’autodétermination."

Jean Zuccarelli espérait pouvoir ainsi présenter une liste unie à gauche face aux nationalistes.

"Je suis allé au bout de la démarche, surmontant les désaccords de personnes et les litiges passés. Force est de constater que les égoïsmes, les calculs et les ambitions personnelles l’ont conduite dans l’impasse."

Jean-Marc Venturi considère pour sa part que "les conditions ne sont pas réunies pour constituer une liste équilibrée capable de porter notre projet de manière crédible et cohérente".  

Jean-Marc Venturi, acteur de la démarche Gauche Républicaine; Jean Zuccarelli, conseiller municipal de Bastia (PRG) ©France 3 Corse ViaStella





L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité