• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Biguglia : le torchon brûle entre la mairie et le syndicat des travailleurs corses 

Mercredi 5 décembre 2018, le STC a tenu une conférence de presse. Il dénonce des difficultés récurrentes avec le maire de Biguglia. / © Vivien Chareyre / FTVIASTELLA
Mercredi 5 décembre 2018, le STC a tenu une conférence de presse. Il dénonce des difficultés récurrentes avec le maire de Biguglia. / © Vivien Chareyre / FTVIASTELLA

Ambiance tendue à la mairie de Biguglia. Mercredi 5 décembre, à la veille des élections professionnelles, le STC [syndicat des travailleurs corses] a tenu une conférence de presse. Il dénonce des difficultés récurrentes avec le maire, sauveur Gandolfi-Scheit.

Par France 3 Corse ViaStella


Opposition entre le STC [syndicat des travailleurs corses] et le maire de Biguglia. En cause, pour le syndicat, un refus du dialogue social et une série de convocations d’agents municipaux, tous affiliés au STC, à la veille des élections professionnelles. 

Pour eux, ces convocations ne répondraient qu’à un seul but : créer un climat de tensions avant le scrutin. « Demain il y a des élections et on est en position de force pour gagner ces élections. Si le suffrage universel des agents nous donne cette légitimité, il n’y aura plus aucune possibilité d’opposition de la mairie pour un dialogue social. À moins de refuser de discuter avec les élus, mais c’est une autre paire de manches », indique Jean Brignole, secrétaire général du STC.

 
Biguglia : le torchon brûle entre la mairie et le syndicat des travailleurs corses 
Intervenants - Jean Brignole, Secrétaire Général du STC ; Sauveur Gandolfi-Scheit, Maire de Biguglia. Equipe - Pierrick Nannini ; Vivien Chareyre ; Bertrand Pasbecq.

 

Dysfonctionnements nombreux


Le maire, Sauveur Gandolfi-Scheit se défend de toute pression liée à l’élection. Pour lui, les agents techniques ne réalisent pas correctement leur travail. 

Personnel en maladie, dépenses anormales de carburants, des dysfonctionnements nombreux pour le maire. « La commune n’a jamais été aussi sale. Même un responsable du technique, qui est STC, m’a dit : ‘Je n’ai jamais vu la commune aussi sale.’ C’est pour ça que l’on va convoquer ces personnes afin de voir s’ils ont fait du travail correct ou pas », indique-t-il. 

Dans un communiqué Sauveur Gandolfi-Scheit assure avoir « toujours accepté de rencontre l’ensemble des représentants. » Il poursuit : « En ce qui concerne les accusations de machination visant à empêcher le STC de présenter des candidats, nous sommes face à un mensonge éhonté. » 

C’est donc une nouvelle passe d’armes entre la mairie et le syndicat nationaliste sur fond d’élections professionnelles. Dans une dizaine de jours, les agents municipaux mis en cause devraient être reçus par le maire. Ce dernier pourrait prendre des sanctions à leur encontre. 

 
 

Sur le même sujet

Biguglia : le torchon brûle entre la mairie et le syndicat des travailleurs corses 

Les + Lus