Rapprochement des prisonniers : Pierre Alessandri et Alain Ferrandi ont signé leur ordre de transfert vers la prison de Borgo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kael Serreri

Les deux détenus, incarcérés à la maison centrale de Poissy, ont signé vendredi soir leur ordre de transfert vers l'établissement pénitentiaire du sud de Bastia. La date précise de leur rapprochement n'a pas été communiquée mais le Premier ministre Jean Castex avait annoncé un transfert "avant la mi avril"

Le rapprochement d'Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri se précise.

Vendredi soir, les deux prisonniers ont signé un ordre de transfert vers la prison de Borgo. 

Incarcérés depuis mai 1999, les deux hommes purgent une peine de réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat du préfet Claude Erignac et sont accessibles à une libération conditionnelle depuis 5 ans. 

Détenus depuis respectivement 8 et 16 ans à la maison centrale de Poissy dans les Yvelines, Pierre Alessandri et Alain Ferrandi demandent depuis plus de sept ans leur rapprochement dans un établissement pénitentiaire de Corse, au titre du rapprochement familial. 

Un transfert refusé jusqu'au mois dernier au motif de leur inscription au répertoire des détenus particulièrement signalés (DPS), le centre pénitentiaire de Borgo n'étant pas habilité à recevoir ce type de détenus.

Le 11 mars dernier, le Premier ministre  Jean Castex avait annoncé, "dans un esprit d'apaisement", la levée du statut de DPS des deux détenus. 

"Transfert mi avril"

Le 22 mars, le chef du gouvernement annonçait via un communiqué, que le transfert de Pierre Alessandri et Alain Ferrandi serait effectif, "d'ici la mi-avril"

Avec la signature de l'ordre de transfert, il apparait que le calendrier annoncé devrait être respecté.

Parallèlement à ces avancées politiques et administratives, le volet judiciaire se poursuit également.

Pierre Alessandri est convoqué ce vendredi 8 avril devant le tribunal d'application des peines anti terroriste de Paris pour présenter son projet de semi-liberté.

La réponse de la juridiction devrait être rendue dans un délai d'un mois après l'audience.

La même juridiction s'était déjà prononcée deux fois en faveur du projet présenté par le prisonnier qui prévoit une sortie pour travailler en journée et un retour en détention le soir.

C'est la chambre d'application des peines qui avait donné une réponse défavorable, empêchant ainsi son transfert à Borgo.

Audience d'appel le 21 avril

Alain Ferrandi, après avoir obtenu en février dernier une réponse favorable du tribunal d'application des peines pour un projet similaire, comparaîtra en appel le 21 avril devant la chambre d'application des peines. 

L'audience se déroulant généralement en visioconférence, ce rendez-vous judiciaire ne devrait pas entraver son transfert à Borgo avant la mi-avril.