Agression au couteau à Calvi : "la Corse ne peut s’inscrire dans une trajectoire de banlieue"

Après l'agression au couteau survenue dans la nuit du 8 au 9 août à Calvi, le Partitu di a Nazione Corsa (PNC) et Core in Fronte ont réagi.

Les évènements qui se sont produits ces derniers jours à Calvi n'ont pas manqué de susciter des réactions, des réseaux sociaux jusqu'aux titres de la presse nationale.

Du côté des partis politiques insulaires, le Partitu di a Nazione Corsa (PNC) est le premier à s'être exprimé publiquement sur le sujet.

Si le parti nationaliste en appelle désormais à "l'apaisement", il tient néanmoins à affirmer sa position. "La Corse ne peut s’inscrire dans une trajectoire de banlieue, avec des comportements « importés » des grandes métropoles et proprement insupportables", peut-on lire dans un communiqué diffusé le 12 août.

Pour le PNC, les événements qui se sont déroulés à Calvi ne sont "déjà plus le fruit du hasard".

"Notre jeunesse n’est ni raciste, ni xénophobe"

Et de livrer son analyse : "À ceux qui adoubent ostensiblement tous les provocateurs, nous disons que notre jeunesse n’est ni raciste, ni xénophobe mais qu’elle refuse le temps des dérives et de la dépossession, de la perte de repères culturels et sociétaux, le constant recul de ses marqueurs identitaires, l’effacement irréversible des solidarités et l’absence de perspectives réelles, dans une société livrée à toutes les spéculations".

Pour le PNC, l'agression de Calvi "pose incontestablement un débat de fond". Un débat que le parti entend bien prolonger à la prochaine session de l'Assemblée de Corse.

"Ceux qui nient nos valeurs et nos codes culturels n'ont pas leur place en Corse. "

Core in Fronte

Core in Fronte a également réagi dans un tweet publié ce dimanche 13 août.

"Le peuple Corse a toujours accueilli ceux qui partagent ses joies et ses peines sur sa terre. Ceux qui nient nos valeurs et nos codes culturels n'ont pas leur place en Corse. Il n’y a qu'une communauté de droit sur cette terre : le Peuple Corse", écrit le parti indépendantiste.

Une voiture incendiée et une maison saccagée

Pour rappel, dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 août, un homme a été blessé par plusieurs coups de couteau dans une rue du centre de la cité balanine. Une information judiciaire pour tentative d’homicide volontaire a été ouverte par le procureur de la République de Bastia.

Le lendemain, dans la nuit mercredi à jeudi, plusieurs dizaines de personnes encagoulées ont incendié un véhicule qui appartiendrait à l’auteur présumé des coups de couteau. Le même groupe a également saccagé une maison du quartier de l'Ogliastru où le principal suspect résiderait. Un tag "Arabi Fora" y a été retrouvé.

Pour ces faits, le procureur de la République de Bastia a ouvert une enquête pour dégradations par moyens dangereux et injures publiques à caractère racial.

Vendredi 11 août, deux hommes, suspectés d'être les auteurs de l'agression au couteau, ont été mis en examen et incarcérés.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité