Attribution de marchés publics à Calvi-Balagne : Gilles Brun remis en liberté

Publié le Mis à jour le

Gilles Brun, ancien président de la communauté de communes de Calvi-Balagne, vient d'être remis en liberté. Il était en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire (PJ) dans le cadre d'une enquête ouverte pour des soupçons de "favoritisme" et "prise illégale d'intérêts".

Les gardes à vue de Gilles Brun, l'ancien président de la communauté de communes de Calvi-Balagne, et d'un entrepreneur, ont été levées cet après-midi. Ils étaient entendus en compagnie de quatre autres personnes dans les locaux de l'antenne bastiaise de la police judiciaire (PJ) depuis mercredi 13 avril. Celles-ci avaient été remises en liberté tandis que les auditions de Gilles Brun et l'entrepreneur avaient continué.



Ces gardes à vue entrent dans le cadre d'une enquête préliminaire pour soupçons de "favoritisme" et "prise illégale d'intérêts". Il s'agirait d'attribution de marchés publics engagés sur la période 2013-2015 par la communauté de communes de Calvi-Balagne. Cela représenterait environ 500 000 euros.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité