• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Non-violence dans le football : remise d’un don de 20 000 euros à la fondation Umani à Calvi

© Cassandre Dumain/FTVIASTELLA
© Cassandre Dumain/FTVIASTELLA

Samedi, une soirée de gala a été organisée sur le port de Calvi pour la remise d'un don à la fondation Umani, qui lutte, notamment, contre la violence dans le sport. Pour l'occasion, plusieurs visages de l'AS Saint-Étienne étaient présents.

Par France 3 Corse ViaStella

Dans les coulisses, l'heure est aux retrouvailles pour des stars du football stéphanois. L'occasion de remettre les bénéfices d'un concert caritatif joué début mai à Saint-Étienne, soit 20 000 euros reversés à la fondation corse Umani.

L’objectif est de lutter contre les violences dans le sport. « Sur un terrain de football, qui est un lieu de passion, de compétition, on a le droit à toutes les émotions. Mais on n’a pas le droit à tous les comportements. Si on s’équipe, comme on s’équipe pour un équipement de footballeur, si on équipe ses émotions, la connaissance de soi, la gestion du conflit, on est beaucoup plus fort et beaucoup plus efficace. On construit un football qui est aussi une école de la vie, une école citoyenne », estime Jean-François Bernardini, président de la fondation Umani et chanteur d’I Muvrini. 

 
Non-violence dans le football : remise d’un don de 20 000 euros à la fondation Umani à Calvi
Intervenants - Jean-François Bernardini, Président de la fondation Umani et chanteur du groupe d'I Muvrini ; Bernard Champion, Ancien joueur de l'A.S.S.E Saint-Etienne ; Roland Romeyer, Président de l'A.S.S.E Saint-Etienne Equipe - MAthilde Guyenot ; Cassandre Dumain.

 

« C’est un message que nous voulons porter aussi »


Lancé en 2011, le programme vise à promouvoir la non-violence, dans les prisons, les écoles, mais aussi dans le football, un sport hyper médiatisé et parfois générateur de violences. « C’est à Calvi que tout a commencé il y a cinq ou six ans À la faveur d’un concert, auquel j’étais venu assister avec mon épouse, j’avais entendu Jean-François Bernardini parler de la non-violence. Quand je suis revenu à Saint-Étienne, j’en ai parlé à mon président et on s’est associé à ce message que nous voulons porter nous aussi au niveau du football », indique Bernard Champion, ancien joueur de l'AS Saint-Etienne. 

« C’est tellement beau quand il y a un stade plein, où il y a une bonne ambiance et pas d’insultes. C’est la raison pour laquelle on a trouvé en Jean-François Bernardini les mêmes valeurs et c’est pour ça que je suis ici aujourd’hui », complète Roland Romeyer, président de l'AS Saint-Etienne. En tournée dans toute la Corse, le groupe I Muvrini sera dimanche soir à Cargèse dès 21 h 30. 



 

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus