• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cap Corse - Le Couvent de Pino retenu pour le super Loto du patrimoine

Le couvent de Pino dans le Cap Corse (Haute-Corse) / © E. ARRAUDEAU / FTVIASTELLA
Le couvent de Pino dans le Cap Corse (Haute-Corse) / © E. ARRAUDEAU / FTVIASTELLA

Sur 270 "monuments en péril", le ministère de la Culture a retenu 18 monuments emblématiques dont le Couvent de Pino dans le Cap Corse, qui bénéficieront en priorité d'un super loto du patrimoine, organisé le 14 septembre veille du week-end des Journées du patrimoine.

Par GB avec AFP / France 3 Corse ViaStella

Le Couvent de Pino fait partie des 18 monuments en péril qui bénéficieront du jackpot du Loto de 13 millions d'euros mis en jeu le 14 septembre, à la veille du week-end des Journées du patrimoine, équivalent à celui d'un tirage exceptionnel du vendredi 13.

Un jeu à gratter, doté d'un gain maximum d'1,5 million d'euros, un montant inédit pour ce type de jeu, sera également lancé dès le 3 septembre (pour 15 euros) avec l'édition de 12 millions de tickets ornés de 13 des 18 principaux monuments choisis par la mission "Patrimoine en péril".

Les joueurs auront une chance sur trois de gagner au minimum 15 euros, soit de se rembourser le ticket, selon la FDJ.

Ce tirage du Loto et ce jeu de grattage devraient permettre de récolter 15 à 20 millions d'euros, correspondant à la part que l'Etat touche sur les ventes de jeux, qui seront affectés à un fonds spécifique baptisé "Patrimoine en péril".

Cap Corse - Le Couvent de Pino retenu pour le super Loto du patrimoine
Intervenants - Jean Michel Camilli, premier adjoint au maire de Pino; François Mazotti, maire de Pino; Jean Albertini, habitant de Pino; François Mazotti, maire de Pino. Equipe - Emilie Arraudeau, Guillaume Leonetti


850 000 euros pour restaurer le Couvent de Pino

A l'abandon depuis 50 ans, le Couvent de Pino a déjà fait l'objet de travaux via une souscription organisée par la commune qui avait permis de récolter 210 000 euros en 2012. Ces dons ajoutés à des subventions avaient permis de refaire la toiture pour mettre la bâtisse hors d'eau.

Mais pour être définitivement préservé, ce couvent de 1486 et ses bâtiments du 18ème siècle ont encore besoin de 850 000 euros.

Parmi les 270 monuments retenus pour cette opération Loto du patrimoine, sept se trouvent en Corse : le canal de la Gravona à Ajaccio, la chapelle Santu-Michele à Altiani, la chapelle Saint-Nom-de-Marie à Bastia, les remparts de Bonifacio, le pont de Negro à Olmeta-du-Cap, la tour de Santa Maria della Chiapella à Rogliano et le couvent Saint-François à Pino.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : inquiétudes et questionnements autour du futur plan local d’urbanisme

Les + Lus