• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Cap Corse : l'accumulation des déchets du BTP dans la nature pose problème

 En Corse, le BTP génère en moyenne 250 000 tonnes de déchets par an. / © France 3 Corse
En Corse, le BTP génère en moyenne 250 000 tonnes de déchets par an. / © France 3 Corse

Les déchets du BTP s'accumulent dans la nature du Cap Corse. La défaillance des service publics, l'incivisme mais également l'absence d'unité spécialisée dans le traitement de ces détritus sont en partie à l'origine de ce problème.

Par France 3 Corse

Les déchets du BTP posent problème au Cap Corse. Ces détritus s'accumulent dans la nature comme c'est le cas à Rogliano où un terrain vague sert de dépôt. Patrice Quilici, le maire de la ville, a tenté de mettre fin à ce problème, sans réussite. "J'ai déposé des plaintes mais il n'y a jamais eu de suite. Les gendarmes ont fait leur travail mais ailleurs, ça ne suit pas" déclare-t-il.

Un problème également structurel

Ces dépôts sauvages de déchets du BTP ne s'expliquent pas seulement par la défaillance des services publics et l'incivisme. Le problème est aussi structurel. Le Cap Corse ne possède pas d'unité spécialisée dans le traitement de ces détritus, comme la loi le recommande. 

La déchetterie la plus proche se situe à Lucciana, au sud de Bastia. Pour les entrepreneurs du BTP, se rendre à Lucciana entraînerait une perte de temps et des coûts supplémentaires.

Des méthodes répressives et ​des solutions

A Meria, des méthodes répressives sont envisagées. "Lorsque quelqu'un dépose un permis, il devra fournir un récépissé de dépôt en déchetterie de ces gravas. Ceux qui ne le feront seront passibles d'une amende. Je pense que malheureusement, il n'y a que cette voie là qui peut limiter ce genre de dépôts anarchiques" explique Laurence Piazza, la maire de Meria.

Certains entrepreneurs du BTP ont toutefois investi dans du matériel de broyage et de concassage des déchets. Basée à Luri, la société de Stéphane Ramora recycle les déchets en donnant du gravier et de la pierre à bâtir qui pourront être réutilisés sur d'autres chantiers.

250 000 tonnes de déchets par an en Corse

En Corse, c'est l'office de l'environnement qui est chargé d'élaborer le plan de gestion des déchets du BTP. Il sera défini l'année prochaine soit 16 ans après la circulaire de l'Etat demandant aux collectivités de s'organiser sur la question de ces détritus. En Corse, le BTP génère en moyenne 250 000 tonnes de déchets par an. 

BTP

 

Sur le même sujet

Tourisme : découvrir la Corse grâce au wwoofing 

Les + Lus