Chjiara, 12 ans, comment vivre ado avec un diabète de type 1

Le diabète de type 1 au quotidien, la trousse de Chjiara, 12 ans. / © FTVIASTELLA
Le diabète de type 1 au quotidien, la trousse de Chjiara, 12 ans. / © FTVIASTELLA

L'incidence du diabète de type 1 a doublé en 30 ans chez l'enfant et l'adolescent. Maladie très contraignante, le diabète est particulièrement difficile à vivre à l'adolescence, période de bouleversements physiques et psychologiques majeurs.

Par France 3 Corse ViaStella

Le diabète de type 1 concerne environ 10 % de l'ensemble des personnes diabétiques, soit plus de 300.000 personnes en France. Cette forme de la maladie apparaît le plus souvent durant l'enfance ou l'adolescence,

Mais avec un vrai accompagnement à la maison comme à l'école, et un projet d'accueil individualisé, cela n'empêche pas une scolarité normale.

A l'heure de la recréation, Chjiara, 12 ans, élève au collège de Cervione (Haute-Corse) file chez la conseillère d'éducation pour contrôler sa glycémie.

Chjara se pique elle-même, mais chacun de ces gestes est effectué sous la surveillance d'une adulte. Pour lui permettre de concilier maladie et scolarité, le collège et ses parents ont établi un PAI, un projet d'accueil individualisé. Les enseignants et l'encadrement ont été formés.

Chez l'enfant et l'adolescent, le diabète de type 1 est en plein développement. En France, plus de 2000 nouveaux cas se déclarent chaque année. La Corse fait partie des régions françaises les plus concernées par le phénomène.

Chjiara, 12 ans, vivre avec un diabète de type 1
Chjiara, malade du diabète; Carla Peraldi, conseillère principale d'éducation; Annick Leoni, proviseur du collège de Cervione; Sabrina Ceccoli, maman de Chjiara;  - France 3 Corse ViaStella - Emilie Arraudeau, Christian Giugliano

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus