Assises de l'élevage à Corte : enjeux sanitaires et fonciers à l'ordre du jour

Les acteurs du monde agricole se réunissent à l'occasion des premières assises territoriales de l'élevage ce jeudi et ce vendredi à Corte. Quatre thématiques seront abordées. Ce jeudi, les participants se focalisent sur les enjeux sanitaires et l'aménagement des espaces agricoles.

En Corse, la filière élevage représente 51 millions d'euros de chiffre d'affaire.
En Corse, la filière élevage représente 51 millions d'euros de chiffre d'affaire. © France 3 Corse ViaStella
C’est une première en Corse : l’organisation d’assises de l’élevage réunissant les acteurs du monde agricole. Elles sont organisées par la Chambre Régionale d’Agriculture et les deux Chambres Départementales d’Agriculture. Elles se déroulent à Corte ce jeudi et ce vendredi.

Quatre thématiques seront abordées pendant ces deux jours. Objectif : échanger et aboutir à des propositions concrètes.

Ce jeudi, les professionnels débattent autour des problématiques sanitaires, comme les maladies importées, et des enjeux fonciers. En effet, en Corse, certains éleveurs rencontrent des problèmes pour acquérir les terres qu’ils exploitent, notamment à cause de la spéculation.

Une filière qui pèse dans l’économie Corse


En Corse, la filière élevage représente 51 millions d’euros de chiffre d’affaire.
En nombre d’exploitations, c’est la filière bovine qui est la plus représentée avec 952 exploitations. Elle est suivie par la filière ovine qui compte 414 exploitations. La filière porcine en compte 292 tandis qu’on dénombre 225 exploitations caprines.

Vendredi, les problématiques de la qualité et de la valorisation des produits ainsi que les enjeux sociétaux seront abordés.

durée de la vidéo: 01 min 46
La filière élevage en Corse

 

Via Campagnola s'estime exclu des débats
Via Campagnola, représentation Corse de la confédération paysanne s'estime exclu des débats. Selon le syndicat, "le président de la Chambre Régionale d'Agriculture fait de la ségrégation syndicale. En effet Via Campagnola, syndicat agricole élu aux deux chambres départementales, à la Chambre Régionale, siégeant au Conseil d'administration et au bureau de l'ODARC [ndlr : Office du Développement Agricole et Rural de la Corse] a été volontairement écarté de la consultation de ces deux jours d'assises régionales de l'élevage."

Le syndicat précise que "d'autres organismes dans lesquels nos adhérents sont fortement investis connaissent le même sort (OS Pecura corsa, CORSIA, Casgiu Casanu, Association Régionale des Eleveurs Ovin, fédération régionale des syndicats AOC fromages corses..)".

Les organisateurs des assises assument le fait de ne pas avoir invité ces organisations syndicales, sans pour autant commenter cette décision. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter