Canicule : cinq erreurs à ne pas commettre en cas de fortes chaleurs

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella avec AFP
© DENIS CHARLET / AFP

Tout le monde a envie de se rafraîchir en cette période de fortes chaleurs, mais ce n'est pas une raison pour prendre des risques pour sa santé. Rappel de quelques erreurs, plus ou moins graves, à ne pas commettre.
 

Les deux départements corses ont été placés en vigilance jaune en raison d'un risque canicule. Toute la semaine, les températures seront comprises entre 29 et 34 degrés.

Quelques conseils pour se rafraîchir sans en faire trop et prendre un risque pour sa santé.
 

Prendre une douche glacée

Sur le moment, l'eau froide fait du bien. Mais le corps la ressent plutôt comme une agression et va lutter pour maintenir la température corporelle à 37°. Gare au choc thermique et au coup de chaud après la douche.
 

Se baigner n'importe où

Piquer une tête, on en rêve. Mais attention à bien choisir l'endroit. Certains plans ou cours d'eau sont interdits à la baignade pour une bonne raison: la pollution ou d'autres dangers. En Corse, le seul point noir – hormis interdiction ponctuelle – est la rivière du Taravo entre le Pont d'Abra et le pont de Pinu.

Et sur le bord de mer, tous les ans, des noyades rappellent le péril d'aller nager quand on ne sait pas bien le faire, ou qu'on est ivre ou fatigué.
 

Boire ou faire boire trop

Oui, il faut s'hydrater davantage en cas de canicule, pour compenser l'eau perdue par la sudation, mais sans excès pour éviter l'oedème.

Descendre une ou plusieurs bières très fraîches est en revanche une mauvaise idée: l'alcool est d'autant moins bien supporté qu'il fait chaud.
 

Rester inactif

Dès que la température grimpe, surtout l'après-midi, il est recommandé de réduire son activité. Ce n'est pas une raison pour ne rien faire de toute la journée: le manque d'activité physique, la sédentarité, sont néfastes pour la santé.

Il faut au contraire profiter des heures les moins chaudes, en début de matinée ou en soirée, pour s'aérer et marcher, voire faire du sport.
 

Dormir à côté du ventilateur

La tentation est forte de profiter toute la nuit d'un souffle d'air frais. Problème: c'est un air parfois très sec et froid, qui au bout de plusieurs heures risque de dessécher les sinus ou la gorge, et de causer des crampes ou contractions musculaires.

Sans compter le risque pour les allergiques, plus exposés aux impuretés de l'air. Avoir le nez sous le ventilateur n'est pas conseillé, il faut donc trouver la bonne distance avec le ventilateur.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.