• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Déchets : manifestation à Prunelli-di-Fium’Orbu contre le déblocage du centre d’enfouissement

300 personnes se sont réunies à Prunelli-di-Fium'Orbu contre le déblocage du centre d'enfouissement. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA
300 personnes se sont réunies à Prunelli-di-Fium'Orbu contre le déblocage du centre d'enfouissement. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA

Près de 300 personnes se sont rassemblées ce dimanche au rond-point de Miggliaciaru à Prunelli-di-Fium’Orbu en soutien aux élus de la région. Elles s’opposent à l’arrêté de réquisition du centre d’enfouissement de la préfecture. La structure est bloquée depuis trois mois. 

Par France 3 Corse ViaStella

Ce dimanche, à Prunelli-di-Fium’Orbu, plusieurs élus venus de tous les territoires de Corse ont manifesté leur solidarité à la communauté de commune du Fium’Orbu-Castellu. 

« On est solidaire parce que l’on trouve que ce qui s’est passé avec les forces de l’ordre, c’était inadmissible. Notre territoire envisage de créer un CET [Centre d'Enfouissement Technique]. Un CET à 15 000 ou 20 000 tonnes, mais il est hors de question pour nous d’accepter, si nous étions dans leur situation, des tonnages en plus et tous les déchets de l’ensemble de la Corse », indique Antoine Poli, président communauté des communes Casinca.

 
De nombreux élus étaient présents à la manifestation contre le déblocage du centre d'enfouissement de Prunelli-di-Fium'Orbu. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA
De nombreux élus étaient présents à la manifestation contre le déblocage du centre d'enfouissement de Prunelli-di-Fium'Orbu. / © Marion Fiamma / FTVIASTELLA

 

Respect 


Les élus et la population, près de 300 personnes, se sont ensuite réunis sur la place de la Nation. Pour eux, il faut des actes concrets pour renouer la confiance comme organiser le plus vite possible l’export des déchets

« Nous sommes en urgence depuis quatre ans. Aujourd’hui, la Corse ne dispose plus de capacités de stockage. Par contre, elle a un marché qui s’est ouvert avec des prestataires qui sont prêts à accueillir nos déchets sur le continent pour quelques milliers de tonnes. Il y a une urgence sur le transport pour pouvoir évacuer nos tonnes excédentaires », estime Louis Cesari, président communauté des communes Fium'Orbu-Castellu.

 
Déchets : manifestation à Prunelli-di-Fium’Orbu contre le déblocage du centre d’enfouissement
Intervenants - Antoine Poli, Président communauté des communes Casinca ; Louis Cesari, Président communauté des communes Fium'orbu-Castellu ; Anne Labertrandie, Vice-Présidente communauté des commues Sartenais-Valinco. Equipe - Solange Graziani ; Marion Fiamma.


Pour les représentants du Sartenais-Valinco, même position. Ils demandent plus de respect de la part des autorités. « On a le sentiment d’être un territoire méprisé. On ne nous voit que par le prisme des déchets. Or, on a d’autres projets. On a besoin, pour ça, d’avoir le soutien des pouvoirs publics », indique Anne Labertrandie, Vice-présidente communauté des communes Sartenais-Valinco.

Avec Tallone et le centre d’enfouissement du Fium’Orbu-Castellu, la Plaine orientale a déjà enfoui trois millions de tonnes de déchets. Les élus de ce territoire ne veulent plus faire de sacrifices supplémentaires et demandent à la préfète de Corse de lever l’arrêté de réquisition


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rallye Mare è Machja 2018 : Paul-Antoine Santoni en maître

Les + Lus