L’exécutif de Corse étudie cinq pistes pour enfouir moins de déchets

Tri à la source, consignes pour le verre, stockage... L'Assemblée de Corse examine ce jeudi la déclinaison du Plan d'actions voté en mai 2016 pour sortir l'île de la crise des déchets. L'objectif est de passer de 26 à 60% de tri d'ici 2021.
 
La Corse produit chaque année, 224.000 tonnes de déchets. 180.000 tonnes sont enfouies.
La Corse produit chaque année, 224.000 tonnes de déchets. 180.000 tonnes sont enfouies. © Pierre Antoine FOURNIL / MAXPPPP
Enfouir moins, c'est le but de l'Exécutif de Corse.
L’exécutif de Corse étudie cinq pistes pour enfouir moins de déchets

Ses propositions suivent les 5 axes stratégiques du plan déchets voté en 2016.

Axe 1 : le tri à la source

Avant fin 2019, l'Exécutif veut généraliser le porte-à-porte, le traitement des bio déchets et renforcer le maillage des déchetteries.


Axe 2 : les centres de tri multifonctions

Deux sont prévus près de Bastia et d'Ajaccio pour intensifier le tri des déchets. Ces centres permettent une étude et une séparation plus précise des déchets jetés par les pariculiers. Des terrains sont identifiés. Les études de préfiguration sont lancées.
 

Axe 3 : le stockage des déchets ultimes 

L'Exécutif veut ouvrir deux nouveaux centres de stockage et surtout enfouir deux fois moins qu'aujourd'hui en passant  de 174 000 à 90 000 tonnes par an.

 

Axe 4: les déchets, une ressource économique

Le quatrième axe consiste à considérer les déchets comme une ressource économique. Car 80% de l'enfoui actuel est recyclable. Les projets de valorisation locale seront encouragés. La consigne du verre va être étudiée.



Axe 5 : maîtrise publique de la gestion des déchets. 

Pour réduire les coûts, le transport par le rail est envisagé. Un train pourrait remplacer 22 camions.

Pour réussir, l'Exécutif compte s'appuyer sur les intercommunalités. Le coût de stockage sera progressivement lié à la performance de tri.

Dans un communiqué, le Syvadec « salue des évolutions positives » mais propose d’autres mesures. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société déchets ménagers